223 / La rentrée… organisée !

Vaste projet !
Nous sommes rentrés hier soir après trois fabuleuses semaines de vacances. Ou plutôt trois semaines de vacances fabuleuses. C’est mieux comme ça.

Je vous épargne le détail de ces vacances, mon petit doigt me dit que vous vous en fichez comme de votre premier cornet de glaces… Mais sachez (donc, en fait, je vous raconte) (un peu…) que nous avons passé une semaine sous le soleil de la Baule, puis 3 jours chez des amis en Provence, suivis de 3 autres jours dans l’Aveyron, et terminé ce petit tour de France par une semaine à Morzine, en Haute-savoie. Je crois qu’on a roulé pas loin de 3 000 bornes ! On s’est d’ailleurs aperçus que notre mini-bus devenait vraiment trop mini (la faute à l’ado qui ne cesse de grandir…). Mais nous avons vaincu ! D’autant plus brillamment que les ados étaient privés de leur joujou favori (≠AdoSansPortable). Yeah !

Cette année j’avais en effet décidé de ne pas passer pour la mégère énervée (doux pléonasme) qui hurle sur ses ados pour qu’ils lâchent l’engin. Action => réaction. Mon homme et moi on s’est donc dit que le plus simple (et aussi le plus drôle, faut bien l’avouer) était de ne pas les autoriser à prendre leur portable. Pendant trois semaines. J’aurais dû les prendre en photo (les ados, pas les portables…) à l’annonce de cette grande décision. Mais plus j’y pense, plus je me rends compte finalement qu’ils ne m’ont pas crue, au début. Genre elle dit ça mais elle va se détendre, elle ne va pas oser. Eh si !

Et d’ailleurs, évidemment, ils s’en sont fort bien passés. Je vous ferai d’ailleurs (si j’ai le temps) (≠rêve) un petit billet sur l’ado avec portable vs l’ado sans portable. La 2e version étant, vous l’imaginez bien, nettement plus réjouissante !

Bref, nous sommes donc rentrés hier soir et suivant le fameux adage « ce qui est fait n’est plus à faire », je me suis surpassée. (Sinon, oui, mes chevilles vont bien…) Primo, parce que je démarre dès demain très tôt par trois jours à la Capitale. Ce sera trois journées-marathons, desquelles je rentrerai trop tard (et surtout trop naze) pour enquiller quoi que ce soit. Mais peut-être, surtout, parce que je suis fraîche et rose après ces vacances bien reposantes. À moins que ce ne soit ma petite résolution de la fin de l’année : histoire de ne pas sombrer trop vite dans le tourbillon de septembre…

Visez donc un peu :
– tout le linge est lavé-repassé et rangé (celles qui savent savent… 😂)
– les goûters et yaourts jusqu’à mercredi ok
– mes cours pour ces 3 jours sont revus/rangés/prêts
– mes billets de train réservés en ligne
– les fournitures scolaires (commandées avant notre départ) arriveront demain matin
– les cartes de bus des enfants sont réceptionnées
– les certificats médicaux pour les activités sportives sont prêts (faits en juillet)

Les enfants ont donc une dernière semaine de douceur devant eux avant la rentrée. J’ai quand même demandé aux deux ados de désherber le potager qui n’a pas survécu en notre absence. J’ai aussi signifié mon espoir de me mettre les pieds sous la table lundi, mardi et mercredi soirs car je rentrerai très tard. J’aimerais bien, donc, ne pas gérer l’intendance… Wait and see.

Et puis après ? Après, on va tacher de rester zen, quitte à en faire un peu moins, et diminuer la pression… En ce qui me concerne, le maître-mot ce sera l’organisation. Celle-là même qui, quand elle fait défaut, me fait glisser lentement mais sûrement sous l’eau… Je ne sais pas si je vais réussir, j’ai beaucoup de beaux projets cette année, si j’en réalise la moitié ce sera déjà super, et je sais que pour ça, il va falloir être en forme, dormir mieux et plus, s’accorder du temps, s’autoriser des erreurs, profiter de la tribu et rester raisonnable quant à nos objectifs à tous. On en reparlera mais d’ici-là, je vous souhaite à toutes une très belle rentrée. J’espère que vous avez pu vous reposer, profiter des vôtres, vous prélasser et surtout, rêver…

possible.jpg

171 / Hashtag « la rentrée » > bis

Donc, ça y est, on a repris le rythme infernal
Ma Chouette (3 ans) a fait sa première rentrée (avec des grosses larmes les deux premiers jours mais je l’ai amadouée depuis hier en lui promettant une sucette le soir si elle ne pleurait pas !). Et ça marche (je sais, c’est mal…).
La Luciole (en grande section) est comme un poisson dans l’eau, n° 3 (en CE1) carbure toujours à 2 à l’heure mais ça va bien.

N° 2 est en 6e (oh yeah !). Il a une bonne classe, des profs sympas.
La classe de son frère (n° 1, en 4e) a été éclatée et a priori il n’a pas perdu au change.

On n’attend plus que les horaires des entraînements de natation et des cours de guitare et on sera au taquet.

Et vous ? Est-ce que tout s’est bien passé ?

Ce matin, j’ai commencé la journée, une fois n’est pas coutume, par sortir courir.
Il faisait déjà chaud mais j’ai tenu bon.
C’est qu’on est à J-5 de la Parisienne. Je suis prête…
6,7 km au milieu de 35 000 nénettes dans Paris, pour la bonne cause et la bonne humeur.
J’ai hâte !

Après l’automne en août, voici l’été en septembre, comme ça, sans prévenir…
Par ici, on apprécie !

C’était Val, en mode « je positive ». À vous les studios !
shoes-detoure-ok