221 / Préparer le rentrée…

Histoire de ne pas boire le bouillon dès septembre… Ça vous parle ?

Oui, je sais, elle est à peine terminée cette année scolaire (plus qu’une semaine les petits, tenez bon… et les grands aussi, courage !), on n’a même pas préparé les valises, et déjà je vous parle de septembre ? Oui. D’ailleurs, je vous l’annonce en avant-première mondiale, ici, nous avons déjà nos certificats médicaux pour la rentrée ! (Parfois, je m’épate moi-même) (Sinon, mes chevilles vont bien, merci…)

Pour les deux du fond qui peinent à suivre, à la rentrée :

  • n° 1 fera sa rentrée en 1re
  • n° 2 en 3e
  • n° 3 en CM2
  • n° 4 en CE2
  • n° 5 en CP

hashtag courage !

Comme je suis toujours à l’affût de ces petits rien qui nous simplifient l’existence, j’ai découvert au printemps que Quo Vadis sortait un nouvel Agenda Malin, idéal pour les CE2, CM1 et CM2. Ça tombe bien me direz-vous. La tribu est concernée.
Moi, j’ai depuis longtemps abandonné l’agenda papier au profit de mon iPhone, mon génial couteau suisse. Mais mes enfants ont bien sûr un agenda papier. Ou plutôt, ils avaient un agenda, parce qu’aujourd’hui, il ressemble davantage à un obscur carnet, sans couverture, plié en 2, avec des pages en moins… En général, je les laisse choisir à la rentrée en essayant de les orienter judicieusement : « Oh regarde celui-ci comme il a l’air chouette, en plus tu pourras réviser tes tables de multiplication et tes conjugaisons. Géniaaaaal ! » 

Mais alors, qu’a-t-il donc de si précieux, cet Agenda Malin ?
Primo, il a été conçu avec une professeur des écoles. Une qui a des élèves toute la journée, qui sait leurs inquiétudes, leurs soucis d’organisation, leurs besoins et… les nôtres ! #Alléluia.

Agenda-malin.png

Son look :

  • Exit le petit format 11x 17 perdu au fond du sac, celui-ci est au format A4, bien plus pratique. Celui des cahiers et des livres. Donc, quand l’instit distribue un document, un courrier ou un devoir, il se glisse facilement dans l’Agenda et ne le cherche plus (au milieu des billes et des papiers de bonbecs) (Oui, ça sent le vécu…)
  • On retrouve des mascottes au fil des pages : les Malins, des petits monstres colorés. Écolo, Globe-trotter, Positif, Sérieux, Rigolo, Zen. Ils me font beaucoup penser aux personnages du génial dessin animé sorti l’an dernier, Vice-Versa. Vous l’avez vu ?
  • Couverture plastifiée, évidemment.

La promesse :
Un outil pédagogique pour apprendre à s’or-ga-ni-ser. #Le Graal

  • La présentation sur 2 pages pour visualiser les devoirs de la semaine (quand les instits ont la bonne idée de les donner à l’avance).
  • Un super tableau double entrée : jours/matières. Comme ça, quand votre mignon rentre de l’école, plus besoin de hurler demander : Ton exo 12 page 25, c’est en Français ou en Maths bon sang ? Là, ce sera noté dans la ligne bleue (pour le Français), ou la rouge (pour les maths). Malin.

Les + :

  • Une thématique écolo avec notamment un lexique sur l’environnement qui me plaît beaucoup. Oui, parce que nos petits sont les adultes de demain…
    On y retrouve donc des astuces anti-gaspi pour notamment, diminuer sa consommation d’eau ou consommer moins d’énergie.
  • Une page avec le tableau de la langue des signes. J’adore !
  • Les tables de multiplication, les règles de conjugaison et des cartes (France et monde), bien sûr.
  • Des défis, jeux, quiz, astuces, bricolages autour du thème de la bienveillance vis-à-vis de soi, des autres et de la planète. #Great !

Chez nous, c’est donc mon n° 3, qui fera son CM2 à la rentrée qui aura la chance de s’en servir. S’il vous intéresse, vous pourrez vous le procurer ici ou dans toutes les bonnes papèteries. J’ai aussi la possibilité de vous en offrir trois exemplaires.

Agenda-malin-interieur.jpg

****

Pour participer :

Je vous propose donc de jouer ici, sur le blog OU sur mon compte Instagram.

• Il faut, si ce n’est déjà fait, « aimer » la page Facebook du blog et me dire ici, sur le blog, l’âge de votre enfant.
• Une chance supplémentaire de gagner pour tout partage (quel que soit le nombre de partages). Merci de laisser le lien du partage dans un nouveau commentaire. Attention, les partages doivent être en mode PUBLIC pour que je puisse les voir et les valider.
• Si vous jouez sur Instagram, toutes les infos seront… sur la page du compte Instagram.

• Vous avez jusqu’au dimanche 9 juillet 2017 minuit pour participer. Les gagnants seront désignés par tirage au sort et annoncé en édit de ce billet.

Bon week-end à tous ! Ici, dernier round de juin > deux annivs et la kermesse. Ensuite, je rends mon tablier…

*****
EDIT

Merci à toutes vos participations ! Voici le nom des gagnantes :

Ce sont donc les enfants d’Angélique sur le blog, Jessica Verstraete sur FB et pitchounegrail sur instagram qui vont pouvoir noter leurs devoirs sur ce bel agenda dès la rentrée !

Envoyez-moi votre adresse à de5a7@orange.fr pour le recevoir directement.

Bon week-end à tout le monde !

 

 

215 / Les exigences des profs et les réponses des parents

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas, je voulais vous raconter une petite anecdote rigolote assez révélatrice…

Notre fils aîné, 15 ans, est au lycée depuis septembre, en 2de. Autant ses années de collège n’ont pas vraiment été un long fleuve tranquille, autant depuis la rentrée il semble vraiment bien. Je crois que le changement d’établissement (nouveaux copains et nouveaux profs) y est pour beaucoup. Ah, on me dit dans l’oreillette qu’il a mûri… Pas faux.

La semaine dernière, nous sommes allés avec mon homme à la réunion parents-profs. La fameuse réunion au cours de laquelle tu as un large créneau de 6 mn (véridique) par prof, et ne peux rencontrer que cinq profs maximum. Tout s’est très bien passé, les profs étaient agréables et disponibles… mais très en retard. Pas grave, j’avais missionné n° 2 (celui qui m’a vrillé les nerfs hier) > tu gères les douches, tu vérifies que les devoirs des petits (et les tiens…) sont faits et vous mettez le couvert. Pendant que vous y êtes, vous passerez également un coup d’aspirateur dans le salon et en rentrant on récitera ensemble un Je vous salue Marie. Nan, je déconne…

Nous avions RV à partir de 18h45. À presque 20h, alors que nous attendions dans le couloir avant de rencontrer le prof de Français, j’en ai profité pour papoter tranquillement avec les autres parents, accompagnés de leurs enfants (le nôtre a des priorités > il avait entraînement de foot !). Arrive la question qui fâche. Je leur demande :
– Alors dites-moi, vous l’avez bientôt terminé le Rouge et le Noir ?

Un ado me répond :
– Ah bah non ! Punaise, c’est long… Pis j’aime pas lire…

Explication > à la rentrée, le prof de Français a demandé aux élèves de lire Le Rouge et le Noir. En précisant qu’ils auront jusqu’à mars pour lire les 670 pages écrites en corps 4 (ok, 7) de Stendhal. Plus de six mois, on est quand même obligé de reconnaître que le prof est ultra sympa là, non ? Vous aviez six mois pour lire un bouquin au lycée, vous ? En discutant avec une maman donc, elle me dit « Oui je vais en parler avec le prof parce que bon, la lecture, faut que ça reste un plaisir. Mon fils a du mal avec ce bouquin, je ne peux pas le forcer quand même… »

Mais si bon sang ! Bien sûr que si ! Depuis quand « il faut que ça reste un plaisir ? » Qui a dit que les devoirs, ça devait rester sympa ? Déjà que nos ados sont majoritairement peu enclins à tra.va.iller, alors si nous, les parents, les adultes, on n’insiste pas un peu… On ne va pas se mentir, pourquoi faire ses exos de maths ou de SVT ça doit rester cool ? Et faire trois tours de stade en EPS, aussi ? Non. Les cours, c’est de temps en temps au moins j’espère, intéressant, voire passionnant, ça doit dépendre des matières et même surtout, des profs. Mais c’est sans doute aussi malheureusement, barbant, difficile, et même fatigant. So what ? Ils n’y vont plus ? On annule et on part faire l’école sur un bateau en navigant autour du monde ? Parce qu’on ne va quand même pas les contraindre à leur âge nos biquets ! Je suis la première à déplorer les faiblesses du système, le manque d’écoute et l’ignorance des solutions qui marchent. Mais si en Seconde, les enfants ET les parents discutent le choix d’un bouquin imposé par un prof de Français, qu’est-ce qu’ils vont faire adultes ? Quand un patron ou un client va leur demander de lire une synthèse pour faire un rapport, ils vont dire, bah là non, 240 pages… c’est beaucoup quand même, et pis j’aime pas lire ?!

C’est moi qui débloque ? Au collège, j’ai lu Germinal. Je n’ai pas aimé ce livre, mais je peux en parler. Je n’ai pas adoré Les Misérables non plus, et d’ailleurs mon prof et mes parents se fichaient complètement de mon avis sur Hugo. Ay lycée, ma prof de Français était dingo de Flaubert et de Proust. Alors je les ai lus. Et je suis ravie de l’avoir fait. J’ai aussi appris à tracer des cercles et à calculer des volumes, à faire des divisions et des équations. J’ai dû grimper en haut d’une corde et faire des matchs de hand. Tant mieux pour moi, j’ai toujours adoré le sport mais certaines de mes copines redoutaient ces séances-là. Pour autant, elles venaient. Nos parents ne disaient pas « reste donc à la maison mon trésor, le sport, faut que ça reste un plaisir quand même… ».

Quand les profs donnent trop de devoirs, panique à bord, les ados sont débordés et risquent le surmenage. Quand ils n’en donnent pas assez, on va en faire une génération de fainéants…

Alors je me demande > et si on laissait les profs faire leur boulot ? Et si on prenait le risque de leur faire un tout petit peu confiance ? Qu’est-ce que vous en pensez ?

 

P. S. : Cette photo n’a a priori aucun rapport. Ou peut-être que si, en regardant bien…
Passez tous un très bon week-end !

colour-your-life

© Colour your life

146 / Tuto conjugaison > CM2/6e… 5e !

Reprenons, j’ai donc 5 adoraaaables enfants.
D’abord trois garçons, puis deux filles. C’est que dans la famille, on apprécie l’ordre… Ne rigole pas toi là-bas.

– L’aîné, presque 12 ans est en 5e. Sept ans donc que je qu’il se farcit des devoirs tous les soirs. Et comme je suis maso, depuis sept ans, donc, je m’assieds à côté de lui chaque soir et je l’aide, le corrige, l’oriente… bref. Ça dure minimum 1 heure, parfois deux.
Oui, à partir du collège, je vais vous faire un peu peur mais faut pas rêver, la liste des devoirs est trèèèès longue.
L’an dernier, en réunion parents-profs, la prof d’anglais nous a dit :

– Je ne suis pas très exigeante, je demande 20 minutes de travail quotidien.

Oui, sauf qu’à raison de sept heures de cours par jour, ça donnerait du 7 fois 20 minutes par soir… Minimum. Donc, 2h20 de boulot. Dans les faits, ils n’ont pas TOUTES les matières chaque jour, et il y a heureusement le sport (quatre heures en 6e, trois heures en 5e) qui ne nécessite pas de travail à la maison. Ouf. (Au passage, je ne sais pas quel couillon a décrété qu’en 5les élèves avaient moins besoin de faire du sport… Fermeture de la parenthèse.)

– Notre cadet est en CM2. Son instit donne le vendredi le travail pour toute la semaine à venir. Et elle n’y revient pas. Si les mômes veulent/peuvent s’organiser et s’avancer un peu, par exemple le week-end et le mercredi, c’est super. Sinon, ils travaillent chaque soir. Le mien arrive (un peu) à s’organiser. Parce que je l’y oblige. Parce que je sais ce qui l’attend l’an prochain.

L’arrivée au collège, pour notre aîné, ça a juste été le tsunami. Ne nous voilons pas la face. D’abord et surtout parce que chez nous, en primaire, il y a DEUX classes dans l’école. Cinquante mômes dans la cour de récré. Au collège, ils sont 800. Vala. On change de classe à chaque matière, on est autonome (hmm…), on travaille beaucoup ET seuls et on écrit beaucoup. Amies parents de petiots, vous voilà prévenues. Pardon de vous mettre le moral dans les baskets. Le samedi, ici, c’est natation le matin et musique l’après-midi. Donc, pour les devoirs, ils en font un peu le vendredi soir et le reste le dimanche matin. On essaie de ne pas trop déborder l’après-midi… mais ça arrive quand même.

Ce matin, exceptionnellement, il n’y avait pas d’entraînement de natation car compét demain matin. Rendez-vous 7:20 à la piscine. (Pourquoi tant de haine ???). Je leur ai donc demandé de faire leurs devoirs ce matin. Parce que lundi (11 novembre, férié !!!), ils ont un cross… Vive le sport ! Ce matin, c’est donc le sourire aux lèvres et le moral au beau fixe que j’ai vérifié leur boulot tout en expliquant à mes filles que je n’avais pas 4 bras. Suis pas certaine qu’elles aient compris. Passons.

Mon fiston (le numéro 2) avait un exercice de conjugaison assez simple. Et une auto-dictée à préparer. Auto-dictée pour les jeunes mamans, ça veut dire que l’instit donne le texte à l’avance. Qu’ils doivent le préparer et quelques jours après, elle leur fait la dictée en classe. C’est LA bonne occasion de choper une excellente note. Ben mon fiston il m’a fait 9 fautes ce matin. Genre, je n’accorde pas les adjectifs, ni les verbes tant qu’à faire. Et puis pour faire plaisir à maman, je fais des fautes de vocabulaire…

J’ai vu un peu beaucoup rouge et j’ai pris LA résolution de l’année. À partir d’aujourd’hui (ah, quand je la sors celle-là, ils tremblent !), donc, à partir d’aujourd’hui, tu vas me conjuguer CHAQUE SOIR, un verbe à tous les temps. J’ai lancé un regard à mon aîné qui gloussait et je lui ai dit : ne rigole pas, c’est valable pour toi aussi.

Je me suis assise à mon bureau et dix minutes plus tard j’ai brandi fièrement la feuille suivante :

CONJUGAISON de5a7-bis

Au risque de passer pour une vieille conne, quand j’étais en CM1 (au siècle dernier donc), chaque soir l’instit nous donnait « presque » la même feuille. Sauf qu’à l’époque, on conjuguait le conditionnel, le plus-que-parfait et le futur antérieur. Si bien qu’en arrivant en 6e, on connaissait parfaitement nos conjugaisons. (Alors oui, on n’utilise pas tous les jours le passé simple… Je suis d’accord.) Je viendrai te dire si je vais réussir à appliquer cette méthode au quotidien et surtout, si elle porte les fruits attendus.

Peut-être que dans moins de deux semaines je rendrai mon tablier de mère-qui-apprécierait-que-ses-mômes-conjuguent-correctement…

Si tu as des « trucs » qui marchent, sois sympa, partage…