221 / Préparer le rentrée…

Histoire de ne pas boire le bouillon dès septembre… Ça vous parle ?

Oui, je sais, elle est à peine terminée cette année scolaire (plus qu’une semaine les petits, tenez bon… et les grands aussi, courage !), on n’a même pas préparé les valises, et déjà je vous parle de septembre ? Oui. D’ailleurs, je vous l’annonce en avant-première mondiale, ici, nous avons déjà nos certificats médicaux pour la rentrée ! (Parfois, je m’épate moi-même) (Sinon, mes chevilles vont bien, merci…)

Pour les deux du fond qui peinent à suivre, à la rentrée :

  • n° 1 fera sa rentrée en 1re
  • n° 2 en 3e
  • n° 3 en CM2
  • n° 4 en CE2
  • n° 5 en CP

hashtag courage !

Comme je suis toujours à l’affût de ces petits rien qui nous simplifient l’existence, j’ai découvert au printemps que Quo Vadis sortait un nouvel Agenda Malin, idéal pour les CE2, CM1 et CM2. Ça tombe bien me direz-vous. La tribu est concernée.
Moi, j’ai depuis longtemps abandonné l’agenda papier au profit de mon iPhone, mon génial couteau suisse. Mais mes enfants ont bien sûr un agenda papier. Ou plutôt, ils avaient un agenda, parce qu’aujourd’hui, il ressemble davantage à un obscur carnet, sans couverture, plié en 2, avec des pages en moins… En général, je les laisse choisir à la rentrée en essayant de les orienter judicieusement : « Oh regarde celui-ci comme il a l’air chouette, en plus tu pourras réviser tes tables de multiplication et tes conjugaisons. Géniaaaaal ! » 

Mais alors, qu’a-t-il donc de si précieux, cet Agenda Malin ?
Primo, il a été conçu avec une professeur des écoles. Une qui a des élèves toute la journée, qui sait leurs inquiétudes, leurs soucis d’organisation, leurs besoins et… les nôtres ! #Alléluia.

Agenda-malin.png

Son look :

  • Exit le petit format 11x 17 perdu au fond du sac, celui-ci est au format A4, bien plus pratique. Celui des cahiers et des livres. Donc, quand l’instit distribue un document, un courrier ou un devoir, il se glisse facilement dans l’Agenda et ne le cherche plus (au milieu des billes et des papiers de bonbecs) (Oui, ça sent le vécu…)
  • On retrouve des mascottes au fil des pages : les Malins, des petits monstres colorés. Écolo, Globe-trotter, Positif, Sérieux, Rigolo, Zen. Ils me font beaucoup penser aux personnages du génial dessin animé sorti l’an dernier, Vice-Versa. Vous l’avez vu ?
  • Couverture plastifiée, évidemment.

La promesse :
Un outil pédagogique pour apprendre à s’or-ga-ni-ser. #Le Graal

  • La présentation sur 2 pages pour visualiser les devoirs de la semaine (quand les instits ont la bonne idée de les donner à l’avance).
  • Un super tableau double entrée : jours/matières. Comme ça, quand votre mignon rentre de l’école, plus besoin de hurler demander : Ton exo 12 page 25, c’est en Français ou en Maths bon sang ? Là, ce sera noté dans la ligne bleue (pour le Français), ou la rouge (pour les maths). Malin.

Les + :

  • Une thématique écolo avec notamment un lexique sur l’environnement qui me plaît beaucoup. Oui, parce que nos petits sont les adultes de demain…
    On y retrouve donc des astuces anti-gaspi pour notamment, diminuer sa consommation d’eau ou consommer moins d’énergie.
  • Une page avec le tableau de la langue des signes. J’adore !
  • Les tables de multiplication, les règles de conjugaison et des cartes (France et monde), bien sûr.
  • Des défis, jeux, quiz, astuces, bricolages autour du thème de la bienveillance vis-à-vis de soi, des autres et de la planète. #Great !

Chez nous, c’est donc mon n° 3, qui fera son CM2 à la rentrée qui aura la chance de s’en servir. S’il vous intéresse, vous pourrez vous le procurer ici ou dans toutes les bonnes papèteries. J’ai aussi la possibilité de vous en offrir trois exemplaires.

Agenda-malin-interieur.jpg

****

Pour participer :

Je vous propose donc de jouer ici, sur le blog OU sur mon compte Instagram.

• Il faut, si ce n’est déjà fait, « aimer » la page Facebook du blog et me dire ici, sur le blog, l’âge de votre enfant.
• Une chance supplémentaire de gagner pour tout partage (quel que soit le nombre de partages). Merci de laisser le lien du partage dans un nouveau commentaire. Attention, les partages doivent être en mode PUBLIC pour que je puisse les voir et les valider.
• Si vous jouez sur Instagram, toutes les infos seront… sur la page du compte Instagram.

• Vous avez jusqu’au dimanche 9 juillet 2017 minuit pour participer. Les gagnants seront désignés par tirage au sort et annoncé en édit de ce billet.

Bon week-end à tous ! Ici, dernier round de juin > deux annivs et la kermesse. Ensuite, je rends mon tablier…

*****
EDIT

Merci à toutes vos participations ! Voici le nom des gagnantes :

Ce sont donc les enfants d’Angélique sur le blog, Jessica Verstraete sur FB et pitchounegrail sur instagram qui vont pouvoir noter leurs devoirs sur ce bel agenda dès la rentrée !

Envoyez-moi votre adresse à de5a7@orange.fr pour le recevoir directement.

Bon week-end à tout le monde !

 

 

210 / Des produits bio pour nos ados

Dans un monde parfait, chaque membre de la tribu aurait sa salle de bains, je pourrais alors laisser-là tous mes vernis sans craindre que les petites mains pleines de doigts de mes filles adorées (et néanmoins maladroites…) n’ouvrent les flacons, et oublient de les refermer. Je disposerais tous mes produits de beauté/soin, sans souci, je les verrais tous merveilleusement alignés, et ça serait chouette. Je n’aurais pas à ramasser les cheveux/cotons sales/serviettes par terre… Ah oui, vraiment, je me verrais bien dans ce monde parfait…

Mais la réalité est tout autre, nous n’avons pas 7 salles de bain (ah ?), mais deux et on va dire que c’est déjà pas mal (<= je positive terriblement en ce moment).

Nos enfants grandissent (ah bon ?) et force est de constater que mon ado est aujourd’hui un grand ado (<= il mesure 1,70 m et chausse un petit 46… oui, je sais, il paraît qu’il n’a pas fini de grandir, il n’a que 14 ans !). Je ne sais pas vous, mais en ce qui me concerne, mon adolescence m’aura au moins épargné une chose > les boutons. J’ai toujours eu grande veine de ce côté-là (merci papa-merci maman), j’ai dû au grand maximum chopper 4 boutons et demi pendant toute cette merveilleuse période… Je souhaite donc à toute ma tribu le même bol mais dans le doute, j’ai préféré anticiper (pour une fois…) et après avoir mené une mini-enquête entre moi-même et l’internet, voici ce que j’ai acheté pour mon fils adoré. J’ai choisi depuis plusieurs mois de n’utiliser pour eux que des produits bio (#sans cochonneries). Honnêtement, ceux-là sont à peine plus chers que les produits que j’achetais avant en grande surface ou en para-pharmacie.

J’ai commandé l’ensemble de ces produits ICI parce que j’y ai trouvé un onglet « Soins peaux jeunes » qui m’a bien facilité la besogne. Et puis Ariane, la responsable, est juste adorable. (Pour info, un des produits que j’avais commandé était en rupture de stock, elle me l’a envoyé 3 jours plus tard avec un gentil petit mot. Bref, le petit plus du service commercial qui fait du bien…)

Donc, comme chacun le sait, une peau saine et propre, c’est à mon avis, LA BASE. Chez nous, le chef de meute (<= moi…) a décidé que pour faciliter la logistique du soir (et donc, du matin…)  les enfants se doucheraient le soir. Et nous, le matin.

• Sous la douche, mon fils se savonne donc maintenant le visage avec le gel nettoyant Pureté aromatique, de Edenens. C’est simple (c’est un garçon !), ça sent bon (la base), et dixit l’ado concerné « ma peau est toute douce ». Alléluia. C’est donc, sans parabens, ni silicones, ni huiles minérales. Non testé sur les animaux. –> 11,50 € le tube de 150 ml

• Le matin, donc, pas de douche mais une toilette malgré tout. Il utilise alors la Lotion Bio Purifiante – Peaux Grasses à Imperfections, de Cattier qu’il rince avec un coton. Elle rééquilibre l’excès de sébum et resserre les pores, elle est formulée avec des huiles essentielles d’arbre à thé qui luttent contre les imperfections des peaux acnéiques.
–> 6,10 € le flacon-spray de 200 ml

Ça, c’est donc son rituel no spot ! On a aussi fait quelques incantations divines au dieu-des-ados en espérant sincèrement que ça marche… (<= depuis 10 jours, il fait son lit sans broncher, me prépare un bon thé chaque matin et beurre mes tartines. Si, si. => Nan, je déconne ! Dieu, cet ingrat ne m’entend pas…)

• J’ai commandé pour toute la tribu le Shampooing Douche Bio 2 en 1 – Pamplemousse, de Coslys. Ici, les enfants se lavent les cheveux tous les jours, alors on a simplifié la séance en n’utilisant que des shampoings corps & cheveux.  Celui-ci étant sans savon, pas de risque de décaper leur jolie crinière… Il sent très très bon, le flacon est pratique, il mousse bien mais pas trop, bref, il est déjà adopté !
–> 5,80 € le flacon de 250 ml

• Et les quenottes alors me direz-vous ?
J’y viens. J’ai acheté pour nous le dentifrice bio à la menthe, Avril. Et puis les grands nous l’ont piqué très vite… (Je suis donc bonne pour passer une nouvelle commande.) Du peu que je l’ai utilisé (!), il sent très frais (la menthe quoi…) mais « n’arrache » pas la bouche pour autant… C’est-à-dire qu’on n’a pas l’impression d’avoir avalé un flacon de Ricqlès mais on a malgré tout une belle sensation de fraîcheur ! LA base.
–> 3,00 € le tube de 75 ml

Dans quelque temps, je viendrai vous parler de rasoir et de crèmes à raser pour ados…
Dans l’intervalle, si vous avez des produits à me conseiller, n’hésitez pas.

Je prépare également un post sur les produits bio que j’utilise (maquillage, soin…).
Bon week-end à tous. Ici, on s’apprête à faire le pont. Et vous ?

produits-bio

162 / Je roule écolo en voiture électrique

Une fois n’est pas coutume, on va parler bagnole par-ici.

Les hommes n’ayant pas le monopole de ce genre de discours, je m’y colle aujourd’hui parce que je m’étonne vraiment du peu de succès que rencontrent ces voitures 100 % électriques dans nos contrées.

Mais avant les détails, faisons un petit point de notre situation :

• Avec cinq enfants, pour tous nos déplacements à sept, nous avons un mini-bus. Spacieux forcément, assez confortable, cher aussi. Pour emmener les 4 « grands » à l’école, ou à la piscine (bref, chaque fois que nous ne sommes « que » cinq), pas besoin de la voiture XXL.

À l’automne 2012, nous avions prévu de remplacer notre 2e véhicule. « La petite », comme l’appellent mes zozos. Mon homme a fait le tour de la plupart des concessionnaires. Il a essayé quelques voitures… et puis un soir il est rentré la banane aux lèvres et m’a dit :

– Punaise, faut absolument que tu viennes essayer la nouvelle Nissan électrique. Bluffante.

Il connaît mon amour déraisonné pour les bagnoles… Nan, je déconne. Moi, du moment que ça roule et que je peux y caser mes mômes sans me déboiter l’épaule, je ne suis pas trop regardante… Mais comme il insistait, je me suis déplacée. Et j’ai été conquise. À part le look, franchement, entre nous, je la trouve moche… (Je n’aime pas ses phares à l’avant, on dirait des yeux de mouches.)

Mais à part ça, elle est top. C’est la raison pour laquelle je me fends de cet article. Nous avons donc acheté notre Nissan Leaf  zéro émission en 2012. Après deux ans d’utilisation intensive, voici mes impressions :

Image

© Nissan

Les atouts :

• Avant tout, pour faire taire les mauvaises langues, une voiture électrique, ce n’est pas une voiturette… C’est-à-dire que pour les Fangio, les fous de vitesse, les dingos de l’accélérateur, c’est un VRAI plaisir. L’accélération est bien plus rapide que sur un moteur classique. Ici, pas de boîte de vitesses (elle fonctionne comme une boîte de vitesse automatique), donc pas de vitesses à passer.

Image

Deux, maintenant trois (*sur le nouveau modèle) modes de conduites :

• Normal / B* (permet de récupérer plus d’énergie en décélérant. Ce freinage régénératif est particulièrement utile dans les descentes) / Éco (réduit la puissance mais augmente l’autonomie, faut choisir…).

• Pour ceux à qui cela veut dire quelque chose, elle a une puissance de 109 chevaux, dès le démarrage.

• Mais surtout, qui dit électrique dit écologique, et surtout, avouons-le,économique. Très économique > le plein (180 km) coûte environ 2 € d’électricité. Ce qui revient donc environ à 60 € par mois…

• Le confort de conduite. J’en parle d’autant plus que je m’en fiche d’habitude. Je m’explique : pour moi, la voiture sert à m’amener d’un point A vers un point B. Point. Mais, comme dirait l’opticien, ça c’était avant… Maintenant, avec mon homme, on se bat pour prendre « la petite ».

• Le silence ! Mamma-mia, très impressionnant ! Zéro bruit de moteur, elle fait si peu de bruit qu’un système de sonorisation extérieure (bip) a été mis en place pour avertir les malvoyants et les piétons à basse vitesse quand on recule.

• Clim automatique

3 vraies places à l’arrière et un vrai coffre (on n’est pas dans la Zoé de Renault…)

• Système bluetooth au top. L’interfaçage avec les nouvelles générations de smartphones a été particulièrement soigné. Je branche mon Iphone directement sur la prise USB (je bénéficie donc du son optimisé), je peux téléphoner en main libre, accéder aux contacts, etc. Je ne jacasse pas au téléphone en voiture mais j’avoue que si on m’appelle, je réponds. En général, pour dire que je suis au volant et que je rappellerai plus tard. Avec la Leaf, le Blue-tooth est tellement agréable et la voiture forcément silencieuse, que si je n’avais pas mes râleurs mômes à l’arrière pour pourrir l’ambiance, je pourrais rester au téléphone sans problème pour mon interlocuteur…

Image

• Le tableau de bord, très complet, permet d’afficher les bornes de  recharge à proximité, et le rayon dans lequel on peut se déplacer en fonction de l’autonomie restante. Par ailleurs, l’appli (sur smartphone) permet de programmer sa voiture à distance. On peut ainsi régler l’heure de charge, la température de la voiture, etc.

• Le système de recharge est fourni AVEC la voiture (et non pas en option-payante comme pour la Zoé de Renault par exemple). Ce dernier permet de recharger sur une prise domestique classique. Ici, on a donc le réflexe : en rentrant, on la branche directement dans notre garage, sur simple prise.

Image

© Nissan

• Le GPS > simplement fabulous !

• La caméra de recul > maintenant, je peux dire que je me gare les doigts dans le nez…

Last but not least :

Chaque client Nissan LEAF se voit offrir une carte Nissan/Hertz valable pendant 3 ans. Elle est créditée de 12 000 points échangeables contre jusqu’à 4 semaines de location gratuite sur tous les véhicules thermiques disponibles chez Hertz. Cette carte donne également droit à 2 sièges auto offerts pour toute location, un conducteur additionnel offert, la surprime jeune conducteur offerte, un surclassement, un accès prioritaire aux comptoirs HERTZ…

Les bémols :

• Elle est vendue pour 180 km d’autonomie. OK mais seulement dans des conditions maximales, à savoir :

> sans chauffage (ni clim) / mode Éco / sans musique, ni GPS / le jour / en ville. Enfin bref, sans ce qui consomme de l’électricité. Sur autoroute, elle consomme deux fois plus.

Image

À l’arrêt > 117 km d’autonomie.

Image

Mode Éco > 129 km d’autonomie.

Pour parler clairement, dans notre environnement de conduite, on roule environ 110 bornes à l’aise Blaise. Donc, on ne part pas en vacances avec, à moins pour nous de laisser 2 enfants au port (après tout, pourquoi pas ?!) et de partir en vacances à Paris ou dans le Perche. Après, il y a l’auto-stop ! C’est vrai que pour être vraiment top, il faudrait au moins 300 km d’autonomie, ce qui semblerait prévu par Nissan à l’horizon 2017…

• temps de charge > Nous possédons le premier modèle, qui se charge complètement en 8 heures sur prise domestique (la nuit, c’est parfait). En 30 minutes en charge rapide (chez le concessionnaire par exemple, et c’est gratuit.) On me dit dans l’oreillette que sur le dernier modèle, le temps de charge n’est plus que de 4 heures et c’est tant mieux parce que la voiture électrique n’a qu’un avenir très limité sans bornes rapides…

Ce que je regrette :

• 1/ Le manque de prises en ville. Mais que font les pouvoirs publics ? Si je pouvais recharger ma voiture pendant que je fais mes courses par exemple, ce serait vraiment bien.

Pourquoi ne voit-on pas des prises :

• dans les gares

• sur les parkings des Stations-essence (bah oui !)

• sur les parkings des centres-commerciaux (je sais qu’il en existe en région parisienne mais Paris n’est pas la France, hein…)

• sur les aires d’autoroutes…

Image

© Nissan

2 / Le manque d’information… Chaque fois que je parle de ma voiture, j’entends des « Ah bon ? C’est vraiment bien ? Mais ça consomme combien ? »

  • À l’approche de l’été (si, si, il arrive…), on va se retrouver face à des pics de pollution. Les JT vont nous rebattre les oreilles avec la pollution d’origine… automobile. Les voitures électriques sont une belle alternative, non ?

3 / Le prix…

32 000 € moins 7 000 € de bonus écologique (en 2012), mais la baisse du bonus écologique en 2014 va forcément plomber les ventes… Donc, 25 000 € pour une deuxième voiture, c’est évidemment un sacré budget. Bien sûr, il faut penser économies substantielles « après » (pas de carte grise, réduction du prix de l’assurance et dans certains parkings souterrains, la révision est bien plus économique, et bien sûr aucun passage à la pompe, etc), mais quand même, ça reste une voiture très chère. Mais très chouette. Chaque fois que je m’y installe, j’ai le sentiment un peu égoïste de faire du bien pour la planète, donc pour nos enfants, et ça me botte…

Il reste à informer encore et toujours et modifier nos habitudes, nos mentalités. Dream on…

Pour info > La Nissan Leaf s’est mieux vendue au premier trimestre 2013 en Norvège que la Ford Focus ! À méditer…

Alors, convaincus par le tout électrique ?

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser ici en commentaires, j’essaierai d’y répondre le plus clairement et le plus objectivement possible. N’ayant aucun membre de ma famille ni aucun proche chez Nissan…

 

135 / Mon BEAU sac à langer « Baby on board »

J’ai beau avoir 5 enfants (waouh, le scoop !), je n’ai jamais acheté de sac à langer.

Ma frangine m’avait passé le sien à la naissance de notre premier, plutôt pratique, pas très fun, mais bon, pratique donc.

Et encombrant aussi…

Alors, à la naissance de notre deuxième, j’ai viré le sac à langer et transformé peu à peu mon « joli » sac à mains de filles en sac fourre-tout. Il y a donc TOUJOURS dedans, et ce, depuis 11 ans, (je sais, j’en ai du mérite !), une couche, un paquet de kleenex et les fois où je réussis à partir moins d’une heure à la bourre, j’arrive à y glisser une bouteille d’eau et un sac en plastique vide (pour les couches… pleines).

Bref.

Mais, depuis plus d’un an, en gros, depuis que j’ai intégré le fait que NOUS N’AURONS PLUS JAMAIS D’AUTRES ENFANTS (youhou !!!), la fille en moi tente de refaire surface…

Dans le genre, je me mets du vernis aux ongles, je refais du sport et je me suis achetée un sac de filles rien que pour moi.

Et une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, juste avant nos vacances on m’a proposé de choisir un sac de la marque Baby on board.

J’ai regardé tous les modèles > il y a beaucoup de choix.

Sacs très très girly, sacs doudoune, sacs « ethnic »…

155x190 crocorouge159x190 doudounemyrt1149x190 cityethnic

 

 

J’ai choisi le mien dans la collection > « city bags » :

138x190 citytrend1

Et je n’ai pas regretté !

Nous sommes donc partis en Espagne taquiner le soleil vraiment chaud (hmmm les bains dans l’eau bleue à 28 °C, oh la la, je m’égare…) et à notre arrivée nous avons garé la voiture pour ne plus la reprendre jusqu’à notre départ.

Donc, quand on sortait manger une glace visiter la vieille ville, impossible de tout fourrer sous la poussette…

Mon sac City Trend ne m’a pas quittée.

sac citytrend 1

Primo > il est beau. Le noir, c’est top, discret, tendance mais pas hyper voyant.

C’est-à-dire que je peux l’avoir à l’épaule sans avoir l’impression que dessus il est écrit > « OYÉ OYÉ, J’AI 5 ENFANTS ET BEAUCOUP DE BAZAR DANS MON SAC ».

Nan, j’aime la discrétion (ne rigole pas toi là-bas…).

Concrètement, ce que j’ai vraiment apprécié, c’est de ne pas avoir à vider le sac chaque fois que je voulais extirper le petit truc que j’avais fourré tout en bas dudit-sac. Parce qu’il a deux grandes fermetures éclair qui l’ouvrent en GRAND (on dit-même « panoramique »…) :

sac citytrend 4

 

sac citytrend 2

Et comme il est équipé d’attaches poussettes amovibles, chez nous, celui qui pousse la poussette, c’est celui qui porte le sac…

(Or, je ne peux pas pousser la poussette vu que je surveille les quatre autres zigotos ! Appelle-moi Wonder-woman sur ce coup-là !)

Donc, c’est Tarzan qui pousse, mais avec classe et élégance… le tout sans se déboiter l’épaule !

 

Il est livré avec :

– un sac repas amovible, avec doublure isolante (très pratique pour le goûter de la petite) sous la cagnard espagnol…

– Une pochette avec un tapis à langer

– Un porte-tétine à l’origine, transformé chez nous en porte bonbecs (oh ça va, c’est les vacances quand mêmes !)

– une poche zippée sur la face arrière avec une poche téléphone (oui parce qu’on est un peu geek sur les bords…)

 

sac citytrend 3

J’ai donc officiellement adopté mon nouveau sac.

J’ajoute, parce que ça compte, que tous les sacs de la gamme ont des prix très abordables.

Le mien coûte 45,00 €.

 

Et toi ? Tu fais comment ? « Véritable » sac à langer ou grand sac fourre-tout ?

 

Toutes les infos de la marque Baby on board sont par ici.

Leur page Facebook, c’est par là. 

108 / Des bons petits pots bio > Kidaparis livre à domicile

kidaparis-logo

Je dis « bons », parce qu’avant, je n’aimais pas les petits pots.

Mais comme on dit, ça, c’était avant…

Dernièrement, j’ai pu goûter une nouvelle gamme de repas BIO pour les bébés > KIDAPARIS.

Je me suis régalée. Pour de vrai.

 

BIO ?

Avec des ingrédients issus de l’agriculture biologique.

Et là, ça m’intéresse parce que je suis très attachée au Bio. Je coordonne une AMAP alors je fais attention à ce qu’on mange…

La marque KIDAPARIS privilégie ceux qui sont le plus près du laboratoire culinaire, pour limiter le transport des matières premières et réduire l’impact sur l’environnement.

Les repas sont conformes à la réglementation babyfood et adaptés à l’alimentation des enfants à partir de 6 mois. Les emballages sont sans bisphénol A.

Les recettes utilisent les fruits et les légumes de saison.

 

En ce moment, on trouve donc :

Pour les repas salés :

– Carottes, poulet fermier et un peu de coriandre (un délice…)

– Crème d’artichaut et filet de flétan

– Risotto aux champignons

         pot 1pot 2pot 3

Pour les desserts sucrés :

– Pommes mandarines

– Pommes poires et un peu de tilleul (mon préféré…)

 pot 4  pot 5

Grâce à la pasteurisation, les pots se conservent 30 jours au frais. Pratique non ?

 

Mais le concept KIDAPARIS va plus loin, puisque les petits Parisiens peuvent recevoir leur KIDABOX directement chez eux.

kb 1

Le service « traiteur » pour les bébés, la classe internationale quoi…

Il existe donc une KIDABOX découverte qui contient 3 repas complets (2 déjeuners/un dîner + 3 purées de fruits) pour 19,50 € (+6 € pour la livraison).

Sinon, à l’unité, on trouve les Plats à 4,30 € et les desserts à 2,20 €.

Si tu commandes ta Kidabox avant 14 :00, tu es livrée le jour-même entre 18 :00 et 21 :00 en semaine (au bureau, à la maison, ou chez mamie…).

C’est pas du service ça ?

Bon, alors, c’est pour les Parisiens (et les petits qui habitent en proche banlieue) uniquement pour l’instant mais le réseau de distribution va se développer.

 

Verdict ?

La texture est vraiment la même qu’une purée « maison ».

Pas d’ajouts de sel, d’amidon… ni de sucre pour les desserts.

C’est bon ET ça a du goût.

Mais… c’est un peu cher.

6,50 € pour le repas complet, bébé a intérêt à apprécier.

En même temps, en week-end, un soir où tu es débordée ou en ce moment où le trio infernal « grippe-gastro-rhume » traîne partout, rentrer le soir et le mettre les pieds sous la table, c’est bien appréciable.

Et puis, un repas bon-bio-frais livré à domicile, de temps en temps, ça ne se refuse pas.

 

À partir du mois d’avril, les petits veinards pourront déguster les recettes printemps-été (tomates-cerises, fraises, petits pois) hmm…

Pour plus d’infos, le site KIDAPARIS se trouve là : www.kidaparis.fr

99 / La poussette YOYO de Babyzen > l’innovation made in France

Je n’ai pas l’habitude d’utiliser les superlatifs, mais pour te parler du nouveau carrosse de ma fille, je vais devoir m’y mettre.

Depuis quelques semaines, on teste la YOYO. De Babyzen.

Et comme son nom ne l’indique pas, je te précise que BABYZEN est une marque française.

Avec mon amoureux, on avait déjà failli craquer pour leur modèle précédent, la Zen, la première poussette qui se plie en un clic, se déplie en 2 et possède des roues increvables…

La Yoyo, c’est sa petite sœur.

yoyo-capote

Et je ne sais pas toi, moi je trouve que le deuxième essai est toujours meilleur que le premier.

On a de très bonnes bases, mais on s’améliore.

yoyo-housse

Celle-ci est (attention, c’est le moment des superlatifs…) :

  hyperlégère > 5,8 kg

yoyo-pliee

Ça a l’air de rien, mais quand tu dois sortir les courses de ton coffre, ton enfant qui s’est endormi et… la poussette, franchement, tu te réjouis de n’avoir à faire qu’un seul voyage. Parce que ta Yoyo, une fois pliée, se porte en bandoulière grâce à une bandoulière intégrée.

– ultracompacte > la seule poussette au monde à pouvoir passer comme bagage à main dans l’avion >> serpentin, sifflet et tournage de serviette, vas-y…

 pliable comme je ne l’ai jamais vu sur aucune autre poussette, et je me permets de te dire qu’avec mes 5 loupiots, on en a vu passer quelques-unes… et on a piqué quelques crises de nerfs avec mon homme au moment de partir, le coffre plein et rhâ… on n’a plus de place pour caser la poussette…

yoyo-voiture

(On n’a toujours pas assez de place dans le coffre, mais elle est si peu encombrante qu’elle tient sous le siège auto…)

Elle se plie d’une main et… sans les pieds. Une fois pliée, elle tient debout.

yoyo-debout

– hypermaniable > c’est-à-dire que d’une main tu pousses ta poussette et de l’autre tu… de l’autres tu fais ce que tu veux. Pas besoin de tes 2 mains pour pousser la Yoyo puisqu’elle est légère. Donc de l’autre, moi, souvent, je passe des coups de fil sans me démettre l’épaule, je tiens la main de mon fils, enfin bon bref, j’ai ENFIN une main libre.

Là, déjà, tu te dis, waouh…

Mais tu n’as encore rien vu.

Parce que là où la Yoyo est totalement innovante, c’est  que malgré son poids plume, elle reste étonnamment confortable et possède un repose-pieds digne de ce nom.

Ma fille a 18 mois, sur la photo, comme tu le vois, malgré son manteau elle n’est pas serrée.

yoyo-confort

J’habite à la campagne et utilisais donc jusqu’alors une poussette 3 roues, confortable et avec des suspensions.

Mais la Yoyo est équipée d’un système soft drive sur les roues avant qui permet d’amortir les chocs et de rouler sans problème, même sur les pavés, sans devoir bloquer les roues avant.

À mon avis, le seul bémol de cette poussette 2e âge (utilisable dès 6 mois donc), c’est le panier :

Ø  un peu trop petit à mon goût et pas assez profond.

yoyo-panier

Mais comme elle est très stable, j’accroche sur le « guidon » le sac que je place d’habitude sous le siège, dans le panier donc.

J’ajoute qu’elle est livrée avec son habillage pluie, très couvrant, bien pratique en ce moment…

Qu’elle existe bien sûr en différents coloris (bleu, gris, rouge, noire et  le rose totalement girly que j’ai adopté…).

Prix : 349 €

C’est assez cher mais quand je vois les poussettes qui logent au rez-de-chaussée des immeubles ou qui restent dans le coffre parce que trop lourdes ou trop encombrantes, je me dis que ce doit être le prix de l’innovation à payer pour avoir enfin une poussette qui tient dans un petit ascenseur…

En tout cas, elle nous suit maintenant partout.

yoyo-angele

babyzen.com 

facebook.com/Babyzen 

 

Poussette offerte par la marque.


 

75 / La serviette à cheveux des filles pressées > cadeau

Récit d’un matin banal. Si tu te reconnais, tu peux continuer la lecture. (Sinon, sois quand même la bienvenue).

6:15 :

– Vous écoutez France Info, il est maintenant 6:45.

– Hein ? Quoi ? Qu’est-ce que c’est ? Meeeerde, je me suis rendormie !

Douche > shampoing > séchage > entortillage de serviette sur les cheveux > ça glisse > elle tombe > je la remets > mal > ça me dégouline dans le cou > 20 minutes plus tard j’ai toujours donc les cheveux trempés.

J’avais.

Parce qu’Emma a pensé à moi. Et à toi aussi.

Souviens-toi Barbara (oui, je sais, on est poète par ici ce matin, ne me remercie pas, c’est naturel chez moi…) donc, souviens-toi quand cet hiver je te parlais ici des cotons lavables et de son site Les tendances d’Emma.

> les cotons lavables pour nettoyer les fesses de ta progénitures et les cotons démaquillants pour toi.

Aujourd’hui, je viens te parler de LA serviette à cheveux qui va transformer tes matins pressés et te faciliter le brushing.

serviette-a-cheveux

 

Je l’ai testée tout l’été puisque je l’avais emmenée dans ma valise andalouse. Alors tous les soirs, en revenant de la plage (que c’était bien… mais c’est loin déjà…), après le shampoing, j’accrochais en 3 secondes ma serviette.

Son truc en plus > une attache. Sans bouton.

emma-serviette-haut
C’est tout simple, mais il fallait y penser.
Finis les cheveux trempés pendant 20 minutes parce qu’en plus, elle est super absorbante.
mode-d-emploi-serviette1
– disponible en 6 couleurs (rose, jaune, orange, bleu, vert et crème)
– très fine > parfaite aussi donc un sac de psicine
– hyper absorbante
– toute taille > tu pourras donc la prêter à ta princesse
– composée en fibres de bambou
– se lave dans ton lave-linge à 40 °C et sèche aussi dans le sèche-linge (programme doux)
On la met sur la tête comme une capuche et puis on enroule les cheveux et on « enfile » la serviette dans la petite attache.
Simplissime
emma-serviette-dos
Tous les produits d’Emma sont fabriqués en France, par des détenus, dans une démarche de réinsertion.
C’est donc toujours « écologique et pratique« .
Alors voilà, Emma me permet aussi de te faire gagner une serviette à cheveux.
Comment participer ?
> Va faire un petit shopping virtuel sur le site Les tendances d’Emma et viens me dire en commentaire quel serait ton article préféré.
> Tu as une chance supplémentaire de gagner si tu « aimes » ma page Facebook.
> Idem si tu partages (chaque partage te donne une chance en plus). Merci donc de m’indiquer en commentaire les liens valides pour que je puisse en tenir compte.
Je désignerai la gagnante par tirage au sort et indiquerai son nom dans la foulée. Si elle ne se manifeste pas dans la semaine, je désignerai une autre gagnante.
Vous avez jusque mercredi prochain, le 19 septembre, minuit, pour jouer.
C’est parti…

And the winner is…

Ce matin (20 septembre), c’est ma petite Luciole qui a pioché, juste avant de partir à l’école.
Elle était joie, fierté, moi j’étais pressée…
Elle m’a dit :
– Maman, c’est Julie qui a gagné…
sauf qu’elle n’a que 3 ans et bien qu’ayant des parents d’une intelligence rare, elle ne sait pas encore lire !
Donc, je lui ai répondu :
– Donne-moi donc ce bout de papir et je vais te dire, moi, qui a gagné…

C’est Fab  de « Mon ménage à cinq » commentaire n° 13.
Alors envoie-moi un mail à de5a7@orange.fr avec tes coordonnées que je vais transmettre à Emma pour qu’elle t’envoie directement ton cadeau.

Merci à vous toutes d’avoir joué et restez dans le coin…
Et passez une bonne journée aussi, hein…
À propos, ça va, vous tenez le choc depuis la rentrée ?
Ici, ça va. Suis pas encore morte…
Et au fait, oui chère Fab, 6:15, c’est vraiment mon heure de réveil. J’te le dis, j’en ai du mérite. Je sais…