195 / Des nouvelles tant qu’on est encore en juillet

Des jours, des semaines que je déserte cet espace… Le début de l’été, les vacances des enfants, la canicule, beaucoup de boulot, mais aussi, surtout, beaucoup de bonnes nouvelles autour de nous. Enfin ! Je lève le nez et je découvre la fin du mois !

J’ai failli intituler cet article « J’aime pas l’été » mais ce titre provocateur n’aurait pas été tout à fait sincère.

Pourtant, je le confesse (enfin, confesse, faut rien exagérer…), je n’aime pas avoir chaud. Et là, c’est vraiment un euphémisme. Je déteste avoir chaud. Que voulez-vous, je dois avoir un problème de thermorégulation, à 19 °C j’ai froid, mais à 26 °C, je brûle… Autant vous dire que j’ai assez mal vécu les 3/4 du mois de juillet avec la canicule. Heureusement, dans notre nouveau sweet home, notre sweet bureau est au nord ! Au bureau donc, j’étais bien…

Donc, reprenons, je déteste avoir trop chaud, je ne raffole pas non plus de la mode estivale, les robettes à fleurs et les sandales, ça ne me dit rien qui vaille. En ce moment par exemple, je rêve de remettre mes bottines et mes beaux pantalons ! Oui, je sais…

Comme j’ai de l’eczéma ET la peau très sèche, le duo sable + mer salée ne me réussit pas du tout. Le  « pire » est donc à venir… (C’est qu’on a des vrais problèmes existentiels par ici, vous l’aurez remarqué !)

Mais les enfants adorent la mer, et moi j’adore voir mes filles dans leurs robettes à fleurs (comment ça j’ai dit le contraire ?) et leurs petits pieds vernis dans leurs sandalettes !

Notre fils aîné est en colo chez les Anglais. Nous ne sommes plus que 6 depuis dix jours. A priori, il s’éclate. Nous l’avons déposé Gare du Nord dimanche dernier. En attendant le départ de l’Eurostar, avec mon homme, nous avons bien failli nous étouffer en découvrant la note à payer pour un Schwepps et un Coca ! 8,40 € c’est donc le tarif parisien ! OMG ! J’ai demandé à mon fils adoré de nous envoyer un petit sms par jour, histoire d’avoir de ses nouvelles… Donc, le premier soir, j’ai eu droit à :

– Bien arrivé à Londres. Vous me manquez trop !

#Mignon

Le lendemain :

– Demain, on visite Cambridge. Bonne nuit maman, je t’aime.

#Adorable

Troisième jour sans nouvelles… Je me dis tant mieux, il doit s’éclater.

Quatrième soir, je lui envoie :

– Ça va mon trésor ? Tout se passe bien ? Tu parles bien Anglais ? C’est comment là-bas ? Tu t’es fait des copains ? Et les repas c’est comment ? Qu’est-ce que vous faites comme activités ? Tu vas bien ? On pense tous à toi. Gros bisous mon ange.

#LaMereBoulet

Il me répond :

– Ouais.

– Ouais quoi ? Tout va bien ?

– Bah ouais à tout. Bonne nuit.

#Gloups

Je n’ai pas insisté. Enfin, je me suis retenue un tantinet. Mais je voudrais être une petite souris et le voir, là-bas, s’éclater parce que j’en suis certaine, il se régale. Il rentre dimanche et je sais qu’il va nous saouler tout nous raconter…

Je lui ai dit :

– Prends des photos à Londres parce que j’y suis allée quand j’avais ton âge, et je n’y suis jamais retournée…

Il m’a répondu :

– J’avais plus de batterie…

C’est l’histoire de ma vie tout ça ! La batterie en panne au mauvais moment (en même temps, la batterie tombe toujours en rade au mauvais moment…)

Bref. Il me reste donc à prévoir LE voyage en tribu à Londres. 2016 ?

Pendant ce temps, les quatre autres zouaves s’occupent bien. Je dois même dire qu’ils sont assez bluffants parce qu’on a beaucoup de boulot, donc zéro disponibilité dans la journée pour eux mais entre les coloriages magiques de mes petites fées, les sorties piscine, patinoire, un coup chez un copain, un coup le copain vient à la maison, ma foi, on les voit pas beaucoup !

Princesse > fées > châteaux. Un brin monomaniaques…

Princesse > fées > châteaux. Un brin monomaniaques…

Mon fils (n° 2) fait de la pâtisserie presque tous les jours. Des pancakes, des gâteaux au chocolat, des crêpes ce midi… Miam, c’est chouette quand ils grandissent !

Jour 1 > pancakes

Jour 1 > gâteau

Jour 2 > pancakes

Jour 2 > pancakes

Jour 3 > confitures

Jour 3 > confitures

Le soir, il a fait tellement chaud que nous sommes retournés avec bonheur voir Chartres en Lumières ! Quelle merveille ! Je le redis pour les deux du fond qui ne suivent pas > c’est donc tous les soirs, à la tombée de la nuit, du 11 avril au 10 octobre, et c’est… gratuit ! Si vous passez dans le coin, ne manquez pas cette magie-là.

Les jardins de l'Evêché

Les jardins de l’Evêché

La cathédrale. Magique, non ?

La cathédrale. Magique, non ?

Ce billet est un peu fourre-tout mais il est trop tard pour remettre de l’ordre alors je partage avec vous les nouvelles comme elles me reviennent. Donc, il me reste à vous dire que nous avons vu deux très beaux films :

La femme au tableau. Des images valant mieux que certains discours… ce film raconte l’histoire vraie d’une vieille dame juive autrichienne qui a dû fuir son pays et tous ceux qu’elle aimait pendant la Guerre et s’exiler aux Etats-Unis. Elle demande alors à un jeune avocat de l’aider à récupérer l’un des plus célèbres tableaux de Gustav Klimt, maintenant exposé dans le plus grand musée d’Autriche, alors qu’il appartenait à sa famille et que le modèle, Adèle, était sa tante. Outre le talent des comédiens (Helen Mirren en tête), cette leçon d’histoire est vraiment passionnante. Je vous le recommande donc s’il est encore à l’affiche près de chez vous. (Pour info, j’ai emmené mon fils ainé, 13 ans, avant son départ pour Londres.)

LA+FEMME+AU+TABLEAU

Nos futurs. Gros coup de cœur pour ce film de Rémi Bezançon (Le Premier jour du reste de ta vieUn heureux évènement). Si, comme moi, vous avez l’âme nostalgique… vous allez adorer. Deux amis d’enfance se retrouvent à l’âge adulte… partagent leurs nouveaux secrets et décident de faire revivre leurs meilleurs souvenirs. Un vrai bonbon. Un petit bijou de délicatesse qui aborde le temps qui file avec beaucoup de tendresse. Par ailleurs, Pio Marmaï et Pierre Rochefort sont, comment vous dire, résolument, absolument, totalement charmants…

NOS+FUTURS

On me dit dans l’oreillette que juillet touche à sa fin. C’est pour nous le signe que les vacances approchent. Hiiihaaaa !  Il me restera à acheter toutes les fournitures scolaires. L’an passé, je m’y étais pris très tôt… Cette année, visiblement, ça sera un brin speed en rentrant de vacances. Et ça ira bien ! (Méthode Quae)

Bonnes vacances à tous ceux qui y sont, bon retour à tous ceux qui en reviennent et bon courage à tous ceux qui ne partent pas…

A vous les studios.

Une réflexion sur “195 / Des nouvelles tant qu’on est encore en juillet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s