174 / Ils nagent…

Veinards parmi les veinards, nous avons une piscine dans le jardin.
Chauffée.
À 30 °C. C’est que je déteste avoir froid…

Autant vous dire que chez nous, presqu’avant de savoir marcher, nos petiots savent nager.
Ils se défoulent, ils barbotent, ils jouent et pendant ce temps-là, j’ai un semblant de paix.
Alors quand l’Odyssée a ouvert ses portes à Chartres (en 2009 je crois), on n’a pas réfléchi trop longtemps avant de se dire qu’on allait y inscrire les garçons.
Avoir à deux pas le plus grand complexe aquatique de France, c’était pour nous la chance de faire profiter nos mômes d’un équipement au top (avec des vestiaires propres…).
Mon aîné a 12 ans, il a donc commencé les cours à 7 ans. Une fois par semaine, le mercredi. C’était chouette.
Et puis, au bout de 3 ans, les profs m’ont dit :
– Vous devriez essayer de les mettre au Club maintenant, ils feraient quelques compétitions, ça devrait leur plaire. Ils ont le niveau.
OK, en bonne championne de la file d’attente qui dure 3 plombes ( !), je les ai donc inscrits au club.
Là, le boss m’a dit :
– On propose jusqu’à 4 entraînements par semaine. Vous faites comme vous voulez mais plus ils nagent, plus ils progressent.
On a alors opté pour deux entraînements chacun (le mercredi et le samedi, ça nous semblait jouable).
Bien sûr, les 2 garçons n’avaient pas leur entraînement à la même heure, sinon c’est moins drôle, mais on a géré (oh merci mon mercredi-raviolis !).
Notre n° 2 a commencé les compéts. Il avait 8 ans. À chacune, il nous ramenait des médailles. On disait youpi, hourra, bravo mon fils. Point. Il avait l’air content. Nous aussi.

En septembre dernier, on nous a fortement conseillé de passer à 3 entraînements par semaine. N° 1 en 5e, n° 2 en CM2, un soir dans la semaine en plus.
En février, l’entraîneur de n° 2 l’a sélectionné pour faire partie de la section-sport pour son entrée en 6e (à mon époque on disait « sport-études » mais c’était au siècle dernier).
Là, on n’a rien compris. J’avoue qu’on n’avait rien vu venir.
On en a beaucoup discuté. Je suis allée à la réunion. J’ai au passage bombé le torse en apprenant qu’ils ne sélectionnaient que 4 mômes par an dans le département.
Après moults réflexions, on a décidé, ensemble, qu’il n’intègrerait pas ladite section, en tout cas, pas en 6e. Le plan B pour lui, c’est le lycée, en Seconde. Là, on considère qu’il devrait avoir le cerveau un peu plus rempli… la maturité et l’organisation étant censées suivre. S’il continue à progresser/aimer nager au moins 8 heures par semaine… on réamorcera la réflexion.
DSC00529

Notre n° 1 a, lui, progressé moins vite mais avec au moins autant de plaisir. Le mot « fatigue » ne faisant pas partie de son vocabulaire, il avait besoin de sa dose dans l’eau pour se délasser. Participait aux compéts avec plaisir, revenait sans médaille mais toujours ravi. Je me souviens lui avoir dit plusieurs fois :
– Quand on travaille, on est toujours récompensé. Toujours. Pour certaines personnes, ça vient vite, pour d’autres, il faut attendre mais tu verras, ton heure viendra…

Progressivement, il s’est découvert une vraie passion. Il a enchaîné les entraînements, les stages (avec 2 entraînements par jour à Pâques : 8h-10h et 18h-20h, pas besoin de berceuse en rentrant…), les joies, les déceptions, il a fait de belles rencontres, s’est fait de nouveaux copains, a remis des médailles aux champions en avril, aux Championnats de France, chez nous, à Chartres.
Forcément, ses temps se sont améliorés, ses perfs aussi. C’est donc avec une joie de dingue qu’il est revenu en juin avec 4 médailles d’or autour du cou.

Il a douze ans, on ne s’emballe pas, il sait que ce n’est jamais la natation qui paiera son loyer mais je suis vraiment fière de lui, d’eux parce que je sens, je sais leur joie, (presque) chaque jour, d’aller dans l’eau.

Ils avaient hâte forcément d’y retourner, de revoir les potes et les entraîneurs à la rentrée. De replonger (coucou le jeu de mots à 2 balles) dans cette ambiance-là.
Il y a deux semaines maintenant, après son premier entraînement, le prof de n° 1 est venu nous voir et lui a proposé de changer de groupe.
Celles qui me suivent sur Facebook le savent… il lui a dit :
– Écoute, si tu veux, tu passes dans le groupe au-dessus.
J’avais fait un merveilleux tableau avec les horaires/jours d’entraînement avec copie dans mon sac (je sais, tant d’organisation sidère, je n’en reviens pas moi-même…). Je m’apprêtais à rayer des cases, en ajouter une autre alors j’ai demandé :
– Faut voir. C’est quels jours les entraînements ?
– Jamais le dimanche.
– ???
– Les 6 autres jours de la semaine… Bon, les semaines où ça coince, il pourra ne venir que 5 fois (trop aimable !).

Alors voilà où nous en sommes.
Ce môme qui est à 2 de tension toute l’année, qui perd tout, qui est totalement perché, rêveur… se fixe un objectif de dingue.
On lui a dit :
– La priorité, c’est le collège. Alors on va y aller petit à petit. On tente (enfin TU tentes…) jusqu’à la Toussaint. Si tu supportes physiquement, si tes résultats scolaires n’en pâtissent pas, si tu tiens le coup, on ira jusqu’à Noël. Et si c’est trop, ce ne sera jamais un échec, parce que se cogner 6 entraînements, nager entre 30 et 35 km par semaine à 12 ans, c’est juste énorme. S’il faut revenir à 3 ou 4, tu le feras, et ce sera super bien aussi. De toute façon, on est super fiers de vous.

Il est d’accord. Au passage, je tiens là une maxi carotte qui déchire…
– Quoi, vous n’avez pas fini vos devoirs ? / rangé votre piaule ? / fait vos sacs ? > pas d’entraînement !

Ces mômes m’épatent.
DSC00560

> Pour les abdos, ils disent merci maman papa !

5 réflexions sur “174 / Ils nagent…

  1. Je ne laisse pas souvent de messages mais là je n’ai qu’un mot: BRAVO! Bravo à eux pour leur persévérance (et leurs performances mais c’est presque secondaire). Bravo à vous de les accompagner sans autre condition qu’il y ait autre chose que la natation dans leur vie.

  2. Pingback: 197 / Rallumer les étoiles… | de 5 à 7

  3. Pingback: 206 / 5 conseils pour réussir sa rentrée au collège | de 5 à 7

  4. Pingback: 208 / La rentrée des parents | de 5 à 7

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s