162 / Je roule écolo en voiture électrique

Une fois n’est pas coutume, on va parler bagnole par-ici.

Les hommes n’ayant pas le monopole de ce genre de discours, je m’y colle aujourd’hui parce que je m’étonne vraiment du peu de succès que rencontrent ces voitures 100 % électriques dans nos contrées.

Mais avant les détails, faisons un petit point de notre situation :

• Avec cinq enfants, pour tous nos déplacements à sept, nous avons un mini-bus. Spacieux forcément, assez confortable, cher aussi. Pour emmener les 4 « grands » à l’école, ou à la piscine (bref, chaque fois que nous ne sommes « que » cinq), pas besoin de la voiture XXL.

À l’automne 2012, nous avions prévu de remplacer notre 2e véhicule. « La petite », comme l’appellent mes zozos. Mon homme a fait le tour de la plupart des concessionnaires. Il a essayé quelques voitures… et puis un soir il est rentré la banane aux lèvres et m’a dit :

– Punaise, faut absolument que tu viennes essayer la nouvelle Nissan électrique. Bluffante.

Il connaît mon amour déraisonné pour les bagnoles… Nan, je déconne. Moi, du moment que ça roule et que je peux y caser mes mômes sans me déboiter l’épaule, je ne suis pas trop regardante… Mais comme il insistait, je me suis déplacée. Et j’ai été conquise. À part le look, franchement, entre nous, je la trouve moche… (Je n’aime pas ses phares à l’avant, on dirait des yeux de mouches.)

Mais à part ça, elle est top. C’est la raison pour laquelle je me fends de cet article. Nous avons donc acheté notre Nissan Leaf  zéro émission en 2012. Après deux ans d’utilisation intensive, voici mes impressions :

Image

© Nissan

Les atouts :

• Avant tout, pour faire taire les mauvaises langues, une voiture électrique, ce n’est pas une voiturette… C’est-à-dire que pour les Fangio, les fous de vitesse, les dingos de l’accélérateur, c’est un VRAI plaisir. L’accélération est bien plus rapide que sur un moteur classique. Ici, pas de boîte de vitesses (elle fonctionne comme une boîte de vitesse automatique), donc pas de vitesses à passer.

Image

Deux, maintenant trois (*sur le nouveau modèle) modes de conduites :

• Normal / B* (permet de récupérer plus d’énergie en décélérant. Ce freinage régénératif est particulièrement utile dans les descentes) / Éco (réduit la puissance mais augmente l’autonomie, faut choisir…).

• Pour ceux à qui cela veut dire quelque chose, elle a une puissance de 109 chevaux, dès le démarrage.

• Mais surtout, qui dit électrique dit écologique, et surtout, avouons-le,économique. Très économique > le plein (180 km) coûte environ 2 € d’électricité. Ce qui revient donc environ à 60 € par mois…

• Le confort de conduite. J’en parle d’autant plus que je m’en fiche d’habitude. Je m’explique : pour moi, la voiture sert à m’amener d’un point A vers un point B. Point. Mais, comme dirait l’opticien, ça c’était avant… Maintenant, avec mon homme, on se bat pour prendre « la petite ».

• Le silence ! Mamma-mia, très impressionnant ! Zéro bruit de moteur, elle fait si peu de bruit qu’un système de sonorisation extérieure (bip) a été mis en place pour avertir les malvoyants et les piétons à basse vitesse quand on recule.

• Clim automatique

3 vraies places à l’arrière et un vrai coffre (on n’est pas dans la Zoé de Renault…)

• Système bluetooth au top. L’interfaçage avec les nouvelles générations de smartphones a été particulièrement soigné. Je branche mon Iphone directement sur la prise USB (je bénéficie donc du son optimisé), je peux téléphoner en main libre, accéder aux contacts, etc. Je ne jacasse pas au téléphone en voiture mais j’avoue que si on m’appelle, je réponds. En général, pour dire que je suis au volant et que je rappellerai plus tard. Avec la Leaf, le Blue-tooth est tellement agréable et la voiture forcément silencieuse, que si je n’avais pas mes râleurs mômes à l’arrière pour pourrir l’ambiance, je pourrais rester au téléphone sans problème pour mon interlocuteur…

Image

• Le tableau de bord, très complet, permet d’afficher les bornes de  recharge à proximité, et le rayon dans lequel on peut se déplacer en fonction de l’autonomie restante. Par ailleurs, l’appli (sur smartphone) permet de programmer sa voiture à distance. On peut ainsi régler l’heure de charge, la température de la voiture, etc.

• Le système de recharge est fourni AVEC la voiture (et non pas en option-payante comme pour la Zoé de Renault par exemple). Ce dernier permet de recharger sur une prise domestique classique. Ici, on a donc le réflexe : en rentrant, on la branche directement dans notre garage, sur simple prise.

Image

© Nissan

• Le GPS > simplement fabulous !

• La caméra de recul > maintenant, je peux dire que je me gare les doigts dans le nez…

Last but not least :

Chaque client Nissan LEAF se voit offrir une carte Nissan/Hertz valable pendant 3 ans. Elle est créditée de 12 000 points échangeables contre jusqu’à 4 semaines de location gratuite sur tous les véhicules thermiques disponibles chez Hertz. Cette carte donne également droit à 2 sièges auto offerts pour toute location, un conducteur additionnel offert, la surprime jeune conducteur offerte, un surclassement, un accès prioritaire aux comptoirs HERTZ…

Les bémols :

• Elle est vendue pour 180 km d’autonomie. OK mais seulement dans des conditions maximales, à savoir :

> sans chauffage (ni clim) / mode Éco / sans musique, ni GPS / le jour / en ville. Enfin bref, sans ce qui consomme de l’électricité. Sur autoroute, elle consomme deux fois plus.

Image

À l’arrêt > 117 km d’autonomie.

Image

Mode Éco > 129 km d’autonomie.

Pour parler clairement, dans notre environnement de conduite, on roule environ 110 bornes à l’aise Blaise. Donc, on ne part pas en vacances avec, à moins pour nous de laisser 2 enfants au port (après tout, pourquoi pas ?!) et de partir en vacances à Paris ou dans le Perche. Après, il y a l’auto-stop ! C’est vrai que pour être vraiment top, il faudrait au moins 300 km d’autonomie, ce qui semblerait prévu par Nissan à l’horizon 2017…

• temps de charge > Nous possédons le premier modèle, qui se charge complètement en 8 heures sur prise domestique (la nuit, c’est parfait). En 30 minutes en charge rapide (chez le concessionnaire par exemple, et c’est gratuit.) On me dit dans l’oreillette que sur le dernier modèle, le temps de charge n’est plus que de 4 heures et c’est tant mieux parce que la voiture électrique n’a qu’un avenir très limité sans bornes rapides…

Ce que je regrette :

• 1/ Le manque de prises en ville. Mais que font les pouvoirs publics ? Si je pouvais recharger ma voiture pendant que je fais mes courses par exemple, ce serait vraiment bien.

Pourquoi ne voit-on pas des prises :

• dans les gares

• sur les parkings des Stations-essence (bah oui !)

• sur les parkings des centres-commerciaux (je sais qu’il en existe en région parisienne mais Paris n’est pas la France, hein…)

• sur les aires d’autoroutes…

Image

© Nissan

2 / Le manque d’information… Chaque fois que je parle de ma voiture, j’entends des « Ah bon ? C’est vraiment bien ? Mais ça consomme combien ? »

  • À l’approche de l’été (si, si, il arrive…), on va se retrouver face à des pics de pollution. Les JT vont nous rebattre les oreilles avec la pollution d’origine… automobile. Les voitures électriques sont une belle alternative, non ?

3 / Le prix…

32 000 € moins 7 000 € de bonus écologique (en 2012), mais la baisse du bonus écologique en 2014 va forcément plomber les ventes… Donc, 25 000 € pour une deuxième voiture, c’est évidemment un sacré budget. Bien sûr, il faut penser économies substantielles « après » (pas de carte grise, réduction du prix de l’assurance et dans certains parkings souterrains, la révision est bien plus économique, et bien sûr aucun passage à la pompe, etc), mais quand même, ça reste une voiture très chère. Mais très chouette. Chaque fois que je m’y installe, j’ai le sentiment un peu égoïste de faire du bien pour la planète, donc pour nos enfants, et ça me botte…

Il reste à informer encore et toujours et modifier nos habitudes, nos mentalités. Dream on…

Pour info > La Nissan Leaf s’est mieux vendue au premier trimestre 2013 en Norvège que la Ford Focus ! À méditer…

Alors, convaincus par le tout électrique ?

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser ici en commentaires, j’essaierai d’y répondre le plus clairement et le plus objectivement possible. N’ayant aucun membre de ma famille ni aucun proche chez Nissan…

 

Une réflexion sur “162 / Je roule écolo en voiture électrique

  1. Pingback: 202 / Pas plus tard que tout de suite… | de 5 à 7

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s