156 / Facebook et nos ados…

Je reviens par ici après un long silence. Mes enfants sont en vacances pendant encore une semaine. Ouf (pour eux…).

Or, figure-toi que depuis trois mois, oui trois mois, Super nounou est en arrêt maladie. Elle s’est fracturée la malléole (Note de la rédaction > Pas chez moi, heureusement…). Je t’évite un petit détour par Doctissimo, la malléole, c’est l’os interne de la cheville. Donc voilà, plus de peur que de mal et elle devrait maintenant revenir très vite. D’ailleurs je prie tous les dieux auxquels je ne crois pas pour que sa belle cheville devienne plus solide que du roc.

Tu peux donc à nouveau m’appeler Bridget. La fille à pas de

mal, c’est moi, c’est officiel…

Donc, depuis trois mois, je suis passée experte en jonglage.

Je jongle entre le boulot et mes cinq enfants dont ma petite Chouette (deux ans ¾).

Je ne vais pas te mentir, depuis début décembre, je vénère Michel Ocelot. La Chouette connaît par cœur les DVD de Kirikou 1, 2. Et même 3. On a bien connu une phase Barbapapa (c’est indémodable ce truc, ça me dépasse…). Mais Kirikou a reçu chez nous, l’Oscar du Meilleur film qui réconforte, celui du Meilleur film pour attendre que le repas soit prêt, et à l’unanimité, celui du Meilleur film qu’on dégaine dans l’urgence et qui assure à tous les coups…

Heureusement, je me suis délestée cette année encore de mon boys band la première semaine des vacances. Ils ont eu le plaisir et le privilège d’aller s’oxygéner à la montagne.  Les deux « grands » me sont revenus avec leur étoile d’or et le petit n’a pas volé sa première étoile. Je ne suis donc que joie et fierté. Et finalement joie de les avoir tous retrouvés. C’est qu’on s’attache…

Avec mon homme, on a profité du calme et nos deux filles. Et on a aussi beaucoup travaillé.

Je sens que mon propos va être plutôt désordonné et je m’en excuse. Ça fait un bail que je ne suis pas venue me raconter alors j’ai l’impression d’avoir mille choses à te dire.

Il faudra vraiment que je te raconte notamment comment j’ai participé au Forum des métiers au collège de mon fils aîné. J’ai « reçu » 7 groupes de 15 ados pré-pubères en 3e, pour parler de mon métier. C’était tout à la fois stressant, passionnant, encourageant, désarmant mais tellement enrichissant.

Nous, leurs parents, sommes la première génération depuis longtemps, sans repère. Sans modèle. Nos ados ne nous ressemblent en RIEN. Et nous ressemblons si peu à nos parents… Bien sûr, ils (nos parents) nous ont confiés leurs valeurs, leurs vérités. Mais comment les transmettre à nos ados, à cette génération née 2.0 ?

Nous allons devoir nous occuper de nos parents (ok, dans longtemps, puisque nous sommes encore incroyablement jeunes…), de nos enfants ET probablement de nos petits-enfants. Merci la crise. Merci les progrès de la médecine. Merci la vie.

Nous qui n’avions ni portable, ni ordi, ni IPad. À peine un Walkman ou une caméra Super 8. On se tchatait pas, non, on écrivait des lettres, on collait des timbres et on patientait pour avoir la réponse. On n’avait pas 625 amis et encore moins de followers. On avait UNE meilleurs amie, allez, une bande de super copines à qui on confiait tout, mais qui ne répétait rien. Toute la classe n’était donc pas au courant quand on se lavait les dents, qu’on retrouvait notre chaton égaré ou que nos parents divorçaient.

Le mois dernier, une association est intervenue dans les classes du collège de mon fils donc pour aborder la « Net attitude ». Les objectifs ? « Apprendre à se protéger en utilisant les réseaux sociaux et les téléphones portables, avoir un comportement positif par rapport aux jeux vidéo, connaître les risques liés à une mauvaise utilisation de ces outils et la marche à suivre en cas de problème. Les thèmes abordés > informations personnelles, vie privée et droit à l’image, cyber-harcèlement, jeux vidéo, utilisation des réseaux sociaux, paramétrages de comptes et signalements »…

J’ai dit bravo.

Ils ont fait un sondage dans sa classe pour savoir qui possédait un compte Facebook. En fait, ils sont une poignée seulement à ne pas raconter leur life sur la toile.

Le mien m’a demandé quand il pourrait en avoir un. J’ai répondu que je ne savais pas… Pas avant 14 ans. On verra.

J’en ai parlé avec une amie. Qui m’a dit que certains parents demandaient à être « amis » avec leurs enfants (je sais, on est en plein rêve…) sur Facebook, afin de « contrôler » ce qui s’y dit… Elle avait l’air choquée.

– Tu comprends, c’est comme lire leur journal intime…

Et là, je crois qu’on tient le nœud du problème. Facebook ne PEUT pas, ne DOIT pas être un substitut de journal intime. Puisque Facebook, et Internet en général, c’est TOUT, sauf intime.

facebook-1-655x400

Dans un journal intime, on le livre, sans réserve, puisque PERSONNE ne le lit, jamais. C’est la clause de confidentialité absolue. Le serment du silence inviolable. Sur Facebook, on ne doit pas dire « au fait, je pars demain 15 jours avec mes vieux, ça me gave… mais bon » > Sous-entendu, oyez bonnes dames, la maison va donc être libre et rangée, à bon entendeur !

Il faut donc apprendre à nos enfants, nos petits, nos pas si grands, à être ultra vigilants. On sait bien que le copain virtuel, celui qui se présente comme l’ami de l’ami de mes amis, peut tout aussi bien avoir 70 piges et guetter, et attendre comme un loup dans sa tanière que le gibier passe plus près. Parce que ça n’arrive pas qu’aux autres.

Qu’il faut protéger sa vie, ses secrets. Et même parfois ne rien partager de ses peines. Souffrir en silence. Grandir un peu seul parfois.

Il va falloir être réac, passer pour des vieux cons, être des vieux cons (?) et rabâcher sans cesse à nos mômes, à nos prunelles, que l’amitié ni l’amour ne se conjuguent au pluriel.

Le début des emmerdes en fait.

Au fait, je t’ai dit que j’avais retrouvé mon chaton égaré ? Nan, je déconne.

2 réflexions sur “156 / Facebook et nos ados…

  1. Je suis tombée par hasard sur votre blog. Et j’adore. Je suis maman de 5 enfants de 2,3,9,13 et 18 ans. Et je bosse. Et moi aussi je suis courageuse mais exténuée. Et j’ai bien ri ! Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s