113 / Biomood, la presse et ma pomme

J’achète L’Express ou le Nouvel Obs de temps en temps pour les infos.

J’aime bien les lire aussi sur des sites en ligne (les infos…).

Je lis Elle en vacances, parce que je suis une fille.

Je suis abonnée à Famili parce que j’ai beau avoir 5 enfants, j’aime bien savoir ce qui se fait de nouveau, j’aime leurs articles et de toute façon j’ai une histoire particulière avec ce magazine, grâce à qui, quand même, je raconte ma vie ici depuis un an…

Abonnée aussi à Lire, parce que j’ai les deux pieds dedans au boulot. Et pour le plaisir.

Il m’arrive aussi d’acheter un Elle à table, pour y piocher de nouvelles recettes de cuisine.

J’achète National Geographic pour rêver…

Et puis, il y a quelques mois, j’ai découvert une pépite.

Biomood, sous-titré « Réinventer son quotidien ». Le premier féminin éco-pratique.

Waouh !

Biomood-couv-3

 

Quésaco ?

Un magazine indépendant.

Qui nous parle sans nous prendre pour des cruches.

Enfin un magazine féminin pas gnangnan.

Qui parle écologie, santé, beauté cuisine, mode. Et partage.

 biomood-partage

Biomood deco

Oh joie ! Oh plaisir !

Des articles avec du sens. De jolies illustrations. Le tout sans pub Coca-cola ou Nike toutes les deux pages…

J’ai lu le numéro un en entier. J’ai guetté la sortie du #2 et je viens de m’abonner après avoir bataillé pour trouver le #3 (qui vient de sortir), puisque ça y est, j’y suis accroc.

Au Sommaire de ce #3 :

– 70 adresses éco-solidaires (fringues, vacances, transports, bricolage…) 

– Des astuces pour limiter nos déchets à la maison

– Un dossier sur le Jeans (avec des marques bio ET sexy, si si, ça existe…)

– Un dossier « Spécial détox », 180 stratégies pour s’alléger, larguer nos mauvaises habitudes… dans lequel tu pourras trouver un petit témoignage de… ma pomme.

Biommod temoignage Val

La Valérie au nom à coucher dehors, c’est moi.

Autant te dire que je suis (modestement, faut rien exagérer non plus…) ultra fière d’avoir pu témoigner dans CE magazine.

Parce qu’il concentre tout ce que j’aime lire.

Des infos (sérieuses et/ou plus légères) des astuces, des méthodes… pour donc réinventer notre quotidien. En faisant le pari que CHACUN peut (s’il le souhaite), à sa façon, faire en sorte de « construire une société respectueuse des hommes, de la nature, et du partage. »

Presser une orange le matin au lieu d’ouvrir une bouteille qui n’a de jus d’oranges que le nom…

Éteindre les appareils électriques dont on ne se sert pas, économiser l’eau…

Manger des fruits et légumes de saison, moins de viande…

biomood courses printemps 

Bref, pour la suite, je ne saurais que trop de conseiller d’aller acheter le #3 (les autres sont épuisés).

Et pour finir, je cite cette présentation de l’équipe de Biomood, qui finira, je l’espère, de te convaincre.

 

Val, Biomoodeuse convaincue, tu l’auras compris.

 

« Qui sommes nous ?

Petite présentation de Biomood pour ceux qui ne nous connaissent pas encore .

Biomood a été créé par un groupe d’amis, tous journalistes, sur un projet éditorial engagé: Réinventer son quotidien, en accompagnant les changements de comportement et de consommation, pour construire une société respectueuse des hommes, de la nature, et du partage.

Biomood est donc 100 % indépendant, financé sur fond propre et pour l’instant l’équipe est bénévole.

Biomood a choisi d’être imprimé en France et tant pis si c’est plus cher- pour être cohérent avec ses valeurs (faire local)

Biomood est le seul féminin vendu en kiosque à être imprimé sur du papier 100% recyclé.

Biomood a choisi de faire travailler une ESAT proche de sa rédaction pour traiter ses abonnements .

Biomood est doté d’un comité d’éthique composé d’Arnaud Greth -fondateur des jardins de Noé et de Noé conservation-Luc Audouin, -médecin sophrologue, psychosomaticien- et Frederic D’Autréaux -maraîcher bio, gérant d’un GAEC-Biomood s’est doté d’une charte et n’accepte que les annonceurs dont les valeurs d’éco-citoyennenté et développement durable sont en phase avec ses engagements éditoriaux.

C’est sans doute moins sexy que la superbe illustration de couverture de Lucile Gomez, mais ça méritait d’être dit !

Merci à toutes et à tous pour votre soutien. »

      Corinne Allavena,
Editrice et rédactrice en chef

 

Et toi, tu connaissais ce magazine ?

4 réflexions sur “113 / Biomood, la presse et ma pomme

  1. Oui je l’ai acheté il y a qqs temps et j’en suis ravie ! Je ne savais pas que c’était toi tiens ! 😉 Ce magazine m’a conforté dans l’idée de ne faire du jus de fruit que pressé, jusque là j’en fais tout l’hiver avec des agrumes, mais on va trouver des idées pour l’été ! bref, j’achèterai la prochain… !

  2. Oui, enfin, moi, j’ai juste « témoigné » dans le dossier, hein, c’est tout… Mais je le trouve vraiment génial ce magazine, tout est intéressant. Et oui, on peut faire plein de jus de fruits différents. Moi aussi, maintenant, j’ai décidé de ne plus acheter en bouteille, de changer un peu notre façon de consommer…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s