110 / Lâcher le caillou…

C’est une expression qu’utilise mon prof de danse quand il nous demande de « contrôler le lâcher prise ».

Je vais essayer de te « traduire » cette drôle de métaphore.

En gros, si tu tiens dans ta mimine un caillou, paume vers le bas. Quand tu ouvres ta main, quand tu « lâches prise » donc (en terme de prof de danse hein, on se comprend…), le caillou tombe.

Oui, depuis Newton on sait ça.

Par contre, si tu retournes la main, en ayant toujours ton caillou, quand tu l’ouvres, il ne tombe pas.

Moralité > tu contrôles MAIS tu lâches quand même, tu « libères »…

Bon, je ne sais pas si je suis très claire.

Hier, après mon « fameux » cours de danse, j’y ai beaucoup pensé.

Et comme on est vendredi, fin de semaine, et que, attention, ouvrez les guillements, « j’étais SEULE », au calme, j’en ai profité.

Et je me suis souvenue que j’avais beaucoup râlé en ce début d’année.

Beaucoup trop.

« Dépêchez-vous », « mais plus vite bon sang de bois », « non, pas possible, j’ai pas le temps », « t’as fait tes devoirs ?, montre ! », « ça y est, on est encore en retard », « taisez-vous, chuuuut, mais moins fort ! », « non, je bosse figure-toi… », « j’ai dit : les dents bordel ! », « bon, là, y en a marre, je vais vraiment me fâcher… ».

J’ai l’impression de n’avoir fait que ça.

Et entre deux crises de nerf, quelques mots doux bien sûr, quelques moments à profiter les uns des autres mais punaise, quelle course. Que c’est dur.

Le speed dès le matin, le stress, l’école, les devoirs, la douche, le repas, les dents, l’histoire, l’extinction des feux qui se négocie et enfin, plus tard, le calme.

Est-ce que j’ai tout faux ? Est-ce qu’on peut y arriver sans cette pression constante ?

Est-ce qu’on peut « tout » mener de front ? Ou est-ce un leurre ?

Je me demande parfois ce qu’ils pensent de moi. De leur mère hystérico-débordée, qui se la joue cool de temps en temps…

Je les regarde pousser.

Qu’ils sont beaux.

Qu’ils sont grands.

Cette année, nous sommes les petits veinards de la première zone.

Alors ils sont « déjà » en vacances.

Et comme les miens sont ultra vernis, leur père vient de partir accompagner nos trois « grands », les garçons, à la montagne. Au grand air de Haute-Savoie. Ils vont pouvoir skier pendant une semaine.

Une semaine sans eux. Une semaine sans moi, sans nous. Mais eux ensemble.

À moi de lâcher le caillou. Je pense qu’il est temps.

*********

PS : Je t’ai mis ici une petite musique que j’adore, et même quelques paroles. À méditer si le cœur t’en dit…

Nous plions tous sous le vent

Si fragiles, scintillants
Serions-nous juste une étoile, un filament 

Qui brille puis casse sous le temps ?

 

Serions-nous tous simplement,

Faits d’argile, de suppléments

Serions-nous juste à l’orée, sur le flanc 

Des falaises au bord des océans ?
(Toute petite la vie, toute petite)
(Toute petite la vie, toute petite)

« Au Bord des Océans », Gaetan Roussel
(BO du film Camille redouble)

paysage colour your life
© Colour your life

3 réflexions sur “110 / Lâcher le caillou…

  1. Oui, en effet peut-on y arriver sans pression ??? Que pensent nos enfants de nous ??? Je râle très souvent, je ne suis « jamais contente » mais j’entends (ouuuffff !!!) souvent quand même « maman, t’es belle », « t’es trop gentille », et même « t’es la plus belle du monde » alors même que (moi aussi) je venais de leur dire « dépêchez vous d’aller brosser vos dents, et sans vous disputer »…………… Et puis finalement ça doit nous plaire, non ? 😉 sinon moi je n’aurais pas fait un petit 4e !!! (si tu as des réponses aux questions…. )

  2. Oui Séverine, on doit aimer ça… Je n’ai pas toutes les réponses. Je fais au mieux. J’essaie. Et quand le temps s’arrête (comme aujourd’hui…), je me pose 3 secondes et je me rends compte quand même qu’on cavale sans cesse. La vie est ainsi faite, je sais bien. N’empêche… Ils m’apportent énormément de bonheur, évidemment. J’aimerais être sûre que je ne leur rajoute pas une couche inutile… Mais je les aime.

  3. Pingback: 111 / Mon 7 de cœur | de 5 à 7

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s