102 / Le point du jeudi…

Parfois, j’aime bien faire un petit bilan, souvent en fin de semaine, sauf quand je procrastine, c’est en fin de mois.

Ben là c’est jeudi.

Eh oui, en 2013, donc, je ne remets plus à demain ce que… je ne procrastine plus (oui, je suis sympa, je t’explique, ça t’évite de foncer sur Wikipédia).

 

Donc hier, mercredi (ah bon ?), j’ai adoré très modérément.

En fin de journée, si j’avais pu dire STOOOOOOOOP et me barrer, crois-moi, je l’aurais fait bien volontiers.

La faute à… moi !

Oui, sur ce coup-là, je peux m’auto-flageller sans  problèmes.

 

D’abord, je me suis levée de mauvais poil, je faisais un rêve débile et comme on est intimes, je te raconte :

> J’étais allongée sur l’herbe (là, tu dis, ok, ambiance bucolique, printemps, de quoi se plaint-elle ?) et je m’arrachais les dents de sagesse avec du fil dentaire !

Beurk !

Message freudien ?

 

Donc, je me suis levée l’air glauque.

J’ai eu le temps de prendre ma douche mais j’entendais déjà quelques chamailleries en bas.

Une sombre histoire de confiture :

– que je l’avais prise avant toiiii !

– mais non, c’est moiiiiiiiii d’abord…

Enfin bref, le débat était intense…

J’ai gueulé un grand coup demandé aux gosses de baisser d’un ton et tout est rentré dans l’ordre.

Vers 11 :00 je suis partie avec les 4 mômes dans la voiture (le « grand » étant au collège) pour aller récupérer mon sac à main Desigual dont la fermeture Eclair était décousue (au bout d’un an, je m’énerve ou…).

En me voyant arriver, le cordonnier m’a souri pour me dire finalement :

– Ah bonjour, ben dites-moi, je ne savais pas que vous aviez autant d’enfants…

Il ne sait pas le bougre qu’il en manquait un…

… et euh, je n’ai pas eu le temps de faire votre sac, mais demain promis…

Grhhh !

Suis repartie, à peine énervée. Repliage de poussette, re-cargaison des mômes dans la voiture, re « j’veux pas être assise là mais ici… », re- « on s’en fout Lulu, mets-toi là sinon je me fâche pour de bon…

Zen…

La suite logique, sans grand intérêt ni énervement spécial :

 préparation du repas

– dégustation dudit repas (sans me vanter, c’était pas mauvais…)

– couchage des 2 filles (paix, joie, calme)

–  devoirs avec les grands

Pour mon Batman en 6e donc :

• exercices de géométrie (là, crois-moi, ça se corse quand même mais je tiens bon, il n’est qu’en 6e merde…)

• leçon de français (pas dure, cool…)

• anglais ( ok, I understand, lui aussi, tout va bien)

 

 Fin d’un court exposé sur les régions de France pour mon n° 2, quand soudain :

– Merde putain, il est quelle heure ?

–  Le p’tit (5 ans) me dit :

–  La grande aiguille est sur le 5, la petite presque sur le 4 maman.

–   Bordel de Dieu, merde, on est super en retard pour la piscine !

 (L’entraînement commence à 16 :05, il était moins 5, on met 20 minutes en bagnole.)

–  Fonce. Grouille-toi.

J’ai donc laissé mon homme (qui bossait) avec les 2 filles (qui dormaient), le grand (qui finissait ses devoirs) et le p’tit (qui dessinait).

J’ai chopé mon sac pas Desigual (un vieux, tu suis ?), les clés et hop, on est partis.

Dans la voiture, mon fils a eu la bonne idée de mettre le CD de Coldplay et de ne pas parler…

C’est qu’il me connaît bien.

Il m’a juste interrompue dans alors que je commençais à me calmer pour me dire :

–  T’as pas froid maman ?

– Non , pourquoi ?

–  T’as pas ton manteau ?

–  Ah ? Non, pas grave…

–   Ni ton sac ?

– Grhh, je l’ai oublié, tant pis…

– Donc t’as pas ma carte de piscine…

– Hein ? Rhô meeeeerde…

 

Donc, en arrivant, j’ai présenté mon plus beau sourire à la gentille dame à l’accueil.

Marmonné un :

– Bonjour, pardon de vous déranger… donc voilà je suis très en retard, enfin, MON FILS est très en retard à son cours et J’AI oublié son badge, donc, si vous pouviez lui ouvrir quand même, hein, … oui bien sûr, c’est la dernière fois, d’ailleurs, c’est la première mais oui, ok, ben oui si tout le monde fait pareil, je comprends, hein ? Oui, non moi je ne reste pas, ah ben ok oui en revant le chercher je vous présenterai le badge, si j’y pense, oui, je vois que vous avez de l’humour… merci hein, z’êtes très sympa…

Qu’est-ce qu’il faut pas faire parfois…

 

Je t’épargne le récit de la soirée.

Tout s’est bien passé.

Enfin, presque tout.

Mais bon, c’est pas très grave.

 

Allez, aujourd’hui c’est boulot et la journée n’est pas finie.

Je te laisse.

Ah et puis, on est jeudi, ce soir faut que j’aille chez le cordonnier…

 

2 réflexions sur “102 / Le point du jeudi…

  1. Ecoute ça devait être le jour… parce que nous, problème de chauffage, puis appel du gynéco pour me mettre au régime (gloups), des petits mails pas sympas, et évidemment tout ça une fois que p’tit mari ait pris l’avion pour la Roumanie pour… un mois…….. Donc comme je disais dans mon précédent message « ça réconforte » 😉

  2. Punaise, ton homme est parti pour un MOIS ?! Pfiou… oui, bon courage Séverine… et tant mieux si tu trouves un peu de réconfort par ici…  

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s