98 / Neuf belles années

J’ai compris bien vite le rôle que tu allais jouer au milieu de cette grande fratrie.

C’est d’ailleurs grâce à toi qu’elle a pris tout son sens.

Tu es arrivé par surprise, par magie presque, alors que ma grossesse précédente s’était fait tellement attendre…

Je réalise que je m’en fais très peu pour toi, peut-être parce que tu es le deuxième, le solide. Tu es le clone de ton père, le mini-lui.

J’ai confiance en toi, toujours. C’est d’ailleurs très étrange ce sentiment.

On élève ses enfants, on pense faire la même chose avec chacun, et puis un beau jour on se rend à l’évidence : comment pourrait-on alors que vous êtes tous tellement différents ?

Toi le boudeur, le tendre, lui le rêveur.

Toi le drôle, elle la chipie.

Toi le grand, elle si petite encore.

Toi qui sais tellement les consoler, les câliner, jouer avec eux tous.

Toi si calme alors qu’il est si bruyant.

Toi mon superman, mon petit bout d’homme.

J’aime tout de toi. Tes billes bleues, tes longues mains, ton regard si doux.

Ta force, ta délicatesse. Ta beauté.

Ta blondeur. Ce « Z » qui signe ton prénom que j’aime tant.

 

Tu vas souffler sur tes 9 bougies aujourd’hui et avec elles sur le temps qui file…

On n’aurait qu’à le suspendre pour une fois. Le surprendre et partir tous les deux.

 

Et plus tard revenir auprès d’eux puisque c’est là qu’on est si bien.

Joyeux anniversaire mon trésor.

Souffle donc. Je suis prête. 

 

J’adore cette belle musique. C’est cadeau… Tu l’aimes toi aussi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s