94 / Et la ponctualité ?

Hein ? Je te le demande ?

Tous les matins, je dépose 3 de mes enfants à l’école.

Pour le « grand » qui est au collège, on covoiture à 4 et ça se passe super bien.

4 enfants à déposer et à récupérer tous les jours, on ne fait chacune « que » 3 voyages en moyenne par semaine.

Bonheur.

Pour les autres donc, je covoiture avec moi-même. Et faut dire que ça se passe bien aussi…

Je dépose en premier mon n° 2 (en CM1) qui commence à 8:40 et je pars à 3 bornes déposer les 2 autres à l’école maternelle.

Je ne roule pas vite mais quand même, disons que tous les matins je me sens un peu seule un monde quand j’arrive vers 8:45 devant l’école.

J’ai donc laaaargement le temps de trouver LA place idéale, celle qui me permettra de repartir vite en évitant le car scolaire qui trône au milieu de la rue (toute petite la rue, c’est la cambrousse).

L’école doit ouvrir les portes à 8:50 mais hein… disons qu’elle ouvre le plus souvent à moins 2.

On se caille dehors mais… on ne dit rien.

Le midi, même topo. L’école doit ouvrir à midi donc mais… dans les faits c’est plutôt à 5 que l’instit daigne nous ouvrir.

On ne dit rien.

Tu t’en doutes, le soir c’est pareil.

Je bosse chez moi. Mais je bosse. Je suis comme tout le monde, j’ai mes limites. Et surtout, je les connais.

Donc j’ai mis une alerte sur mon ordi pour me rappeler quand c’est l’heure d’aller les chercher.

Parfois, je vais en rendez-vous, le pus souvent pour la journée. Forcément. La plupart de mes clients étant à Paris, c’est là donc que j’ai rendez-vous.

Je m’arrange toujours pour être devant la grille à l’heure. Forcément.

Sauf que… parfois, sur les 80 km qui me séparent de la capitale, il peut y avoir un accident, des bouchons, bref, ce qu’on appelle en langage soutenu, des « impondérables ».

Ça fait 8 ans maintenant que j’ai des enfants à l’école. Je gère. Avec mon amoureux, bien sûr.

Ce soir, je suis arrivée à 16:35 à l’école. J’étais à la capitale et malgré mes prévisions, je suis arrivée 5 minutes en retard.

J’ai couru jusqu’à la classe de mon fils et quand sa mâitresse m’a dit :

– Vous pourriez faire attention et arriver à l’heure SVP ? Non parce que là il est 35 et que l’heure c’est l’heure…

je me suis demandée si je décrochais son tableau noir pour lui mettre sur la poire de suite ou si gardais mon calme.

Alors ? Tu paries quoi ?

Je suis restée zen. J’étais tellement surprise faut dire que je n’ai rien répondu.

J’ai récupéré mon fils mais quand même dans la voiture, assise, j’ai respiré un bon coup et j’ai crié :

Saaaaaalope !

Ça m’a fait un bien fou…

Allez, demain c’est mercredi, ouf !

 

4 réflexions sur “94 / Et la ponctualité ?

  1. je suis instit et je n’oserai jamais dire ça à une maman en retard pour al première fois ! A ta place (en tant que maman), je me serai permise de lui répondre… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s