64 / L’autorité, le vice… et moi

Ici aussi on a (eu) droit à des roulages par terre, des hurlements de colère, des pétages de plombs en tout genre.

Fois 4.

Parce que la « Chouette » n’a qu’un an alors pour l’instant, quand même, on maîtrise.

Et en plus, elle est plutôt du genre super mimi.

Mais bon, je reste sur mes gardes…

Hier, avec mon amie S. maman de 4 enfants, on se faisait la remarque suivante :

– Heureusement que le nombre nous sert d’expérience !

Autrement dit, plus on a de mômes, moins on se laisse déborder. Clairement.

C’est pour ça que je dis souvent, « ici, ce n’est pas 5 fois plus compliqué. » Au contraire…

C’est surtout notre n° 2, Superman (8 ans) qui faisait des colères.

Et on dirait bien que la Luciole (3 ans), en prend le chemin.

Mais depuis… j’ai pris de la bouteille, perdu de la patience.

Bref, je ne me laisse pas faire.

Donc, quand elle commence, je lui explique que ses 3 frères avant elle se sont roulés par terre et que ça ne m’impressionne plus…

Mais que, quand même, je n’ai pas à supporter ses hurlements, donc je la prie de monter se calmer dans sa chambre.

Et, miracle de la technologie (c’est là mon expression favorite quand un truc fonctionne sans que je comprenne pourquoi…), elle le fait.

Bon, elle le fait bruyamment. Mais elle monte.

Et comme je suis vicieuse, je lui dis que, quand elle sera calmée, elle pourra descendre EN SILENCE, et en plus, nous demander pardon.

Eh ouais.

Faut pas déconner non plus. C’est pas un petit de 3 ans (3 ans, je rêve !) qui fait la loi.

Quand j’ai mon quota de sommeil et que je suis de bonne humeur, j’y mets les formes et lui explique la chose suivante :

– Toi, tu décides pour tes doudous, tes poupées, tes jouets…

Pour TOUT le reste, c’est moi, ou ton père.

Pigé ?

Ça marche. Oui, ça marche.

Qu’elle soit en colère, triste, déçue, je comprends.

Qu’elle pleure, s’isole, aussi.

Qu’elle hurle, non.

On n’est pas des animaux, on peut se parler, s’expliquer. Même à 3 ans.

D’ailleurs, la maligne, elle me dit souvent :

– Quand ze ferai plus de comédies…

Vala vala.

– Quand tu ne feras plus de comédies, quand tu me parleras sans chouiner, quand tu arrêteras de hurler pour obtenir ce que tu veux, on avisera…

La route est longue.

Suffit de pas lâcher. Je sais, plus facile à dire tout ça…

4 réflexions sur “64 / L’autorité, le vice… et moi

  1. hi hi hi…pareil ici….sauf que j’en ai que 2 et que c’est mon aînée qui à 3 ans!! Issue d’une famille de 5 enfants, je suis par contre, peu impressionnable par ses crises de colères!!! Ce qui me fait sourire, c’est qu’ici on n’appelle pas ça la comédie, mais le cinéma…;-)

  2. Ah !!! Chacune son vocabulaire alors. Remarque, quand elle « déborde », je la regarde en souriant et lui dis « le César de la meilleure comédienne est attribué à… Lulu ! ». Elle, ça ne la fait pas toujours rire… Bonne journée Poppy (j’adore ton surnom…).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s