30 / Yes, we can !

Ça ne t’a pas échappé puisque tu es levée depuis longtemps déjà…

Si tu es veinarde, c’est seulement ton réveil qui te rappelle de te grouiller car tu dois préparer tout ton petit monde et ENSUITE filer au boulot.

À moins que tes gentils z’enfants n’aient anticipé la chose et soient venus te hurler dans les oreilles comme ma Lulu à 6:45 parce qu’elle voulait sa brosse à dents !!!

Tout ça, tu t’en doutes, est véridique. D’ailleurs je m’épanche un peu ce matin grâce à toi parce que pour être honnête, mon cerveau déjà au stade de bouillie, risque bien de finir la journée comme moi, carrément mou…

Bref.

Donc, ça ne t’a pas échappé, aujourd’hui, c’est la journée de la Femme.

TON jour, MON jour, le nôtre.

Pas que chez nous, dans le monde entier.

C’est la Journée internationale des femmes.

C’est l’ONU qui l’a dit… alors, tu vois, c’est sérieux.

Comme toi sans doute, je ne suis pas fan de ce genre de trucs mais c’est un peu comme Les Restos du cœur, ça fait mal de se dire que ça existe mais heureusement qu’ils sont là puisque beaucoup (de plus en plus) survivent grâce à eux.

Donc la journée de la femme, c’est pas tant pour moi, ni j’espère pour toi qu’elle existe, mais plus pour toutes les femmes dans le monde qui ont besoin de faire entendre leurs voix.

C’est là qu’on se redit qu’on est quand même drôlement bien chez nous…

En France, on a le droit de voter, d’être élue même…, d’étudier, de choisir son mari, de le tromper aussi (bon, pas toi bien sûr, ni moi !), de travailler, d’avoir un compte en banque, de voyager (perso, mon dernier voyage remonte au siècle dernier…), d’avorter, d’avoir des opinions.

Il reste encore quelques batailles (égalité des salaires hommes-femmes… entre autres), mais dans l’ensemble, en France, on s’en sort bien.

Je fais donc le vœu (pieux) qu’aujourd’hui les hommes, nos hommes, prennent enfin conscience que c’est ensemble qu’on doit avancer. (rhâ, c’est beau non ?!).

Ça, ça l’est encore plus :

« Aujourd’hui, l’un des principes d’organisation centraux des travaux de l’ONU est qu’aucune solution durable aux problèmes sociaux, économiques et politiques les plus pressants de la société ne peut être trouvée sans la pleine participation, et la pleine autonomisation, des femmes du monde entier. »

Yes we can.

Girl power !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s