28 / Un seul être vous manque… ou pas !

Mes 2 grands sont partis dimanche dernier, à la montagne, au grand air, faire du ski chez des amis.

Je les appelle tous les soirs, ils me racontent leurs pistes rouges, leurs pauses-crêpes, le soleil qui les éblouit, leurs fous-rires sur la luge, leur « ahhh, attention !!!, poussez-vous !!! » qui se finissent sur les fesses…

Enfin, moi je te le dis, le bonheur !

C’est la deuxième fois qu’ils partent comme ça, sans nous, sans moi.

L’année dernière, j’ai failli annuler tellement je n’avais pas envie de les « quitter ».

Et cette année, j’ai dit en septembre :

– Les gars, vous repartez cette année skier chez les copains ? Ça vous dit de partir 3 mois ?

Non, parce que, pour être totalement honnête, qu’est-ce que ça fait du bien !

En plus, c’est pas comme si on était seuls à la maison. Il en reste quand même trois.

Les plus calmes je crois.

Enfin, sauf Luciole, elle, elle compte triple au Scrabble bruyant…

Mais c’est vrai que je crie moins, je m’énerve moins.

Pourtant, j’ai pas franchement plus de temps, vu qu’ici l’intensité du boulot me rapproche un peu plus chaque jour d’un énorme pétage de plomb, prévu fin de mois sans doute !

Mais justement, ne pas se soucier des devoirs le soir, du sac de piscine, du livre de bibli qu’il faut penser à ramener (sinon, la maîtresse elle est pas contente)… J’ai presque divisé le nombre de lessives par deux. Voilà, l’intendance est plus cool cette semaine.

Mais dès dimanche ils vont rentrer, et quand même, j’ai hâte.

Ces deux-là prennent tellement de place dans nos vies.

C’est l’âge (8 et 10 ans) où ils posent plein de questions (trop !), s’intéressent à tout, sont pleins d’énergie, de fous-rires, de câlins aussi.

Je suis contente parce qu’il vont me revenir en forme, vont me saouler raconter leurs vacances…

Dans 2 jours, la vraie vie reprend son cours.

Vivement l’année prochaine !!!

4 réflexions sur “28 / Un seul être vous manque… ou pas !

  1. Je ressens la même chose ! Quand j’en n’avais que deux, et qu’ils partaient en vacances, j’étais déchirée. Maintenant, quand il y en a deux qui partent (et pas forcément les deux grands), ça me fait un bien fou ! Au bout d’une semaine, mes copines me demandent « ils te manquent pas trop ? », et pour ne pas faire mauvaise mère, je dis « oui », mais au fond de moi, je pense « non, même pas ! ». Mais c’est parce que je suis sûre qu’ils sont en sécurité, qu’ils se marrent et que moi non plus, je ne leur manque pas trop… Et les retrouvailles sont toujours un moment de pur bonheur !

  2. Et à propos de ton prochain pétage de plombs, ménage-toi ! Avec la famille que tu as, tu devras quand même assurer, plombs pétés ou pas ?!… Prends soin de toi !

  3. Oh, ce sera un pétage de plombs raisonnable… J’irai peut-être CRIER dans la forêt ou faire chauffer la CB ! C’est juste beaucoup de fatigue accumulée (comme beaucoup, on en est tous là) et là, j’ai juste envie de faire autre chose, de passer des soirées normales, des week-end cool, mais le printemps saura me récompenser. Je vais être patiente. Et puis j’ai Tarzan… Mais merci de ton soutien. Et toi, tu tiens le coup avec tes 4 petiots ?

  4. Ca roule avec les 4 loulous, j’ai mes priorités ! Ca pétouille par contre au niveau du rangement, du ménage… Et j’ai de plus en plus l’impression que mon mari et moi, on vit dans deux mondes différents… Ses préoccupations sont plutôt liées à son job, et quand il rentre il est vanné et les enfants le gonflent, et moi mes préoccupations, ce sont les cacas, les bibis, les bobos… C’est dur… mais ça ira, hein, y a pas de raison, la vie est belle !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s