26 / Bridget, sors de mon corps !

Arrrh, sacrée fin de semaine, avec blocage de voiture sur le parking, coccyx en miettes, lunettes perdues (puis retrouvées, ouf !), machine avec linge rouge + blanc (je t’explique pas la couleur du nouveau petit maillot de corps Petit Bateau blanc, bon ben maintenant, il est rose clair, c’est bien aussi, non ?).

Bon, je vois que tu meurs d’impatience, alors je t’explique.

Jeudi soir, à mon cours de danse défoulement hebdomadaire, j’étais en forme, contente d’y être, d’avoir pu partir de la maison à 19h et de lâcher un :

– Allez, je fonce, je vais finir par être en retard. Bisous, oui, allez, bisous.

T’as qu’à leur faire des pâtes, les couche pas trop tard hein ? Bon, eh, tu te débrouilles, c’est les tiens aussi…

Allez, je file !!!

Assise dans ma bagnole, je mets la radio, je chante braille à tue-tête, profite du paysage (oui, ok, il fait nuit, mais JE SUIS SEULE, alors je profite…).

Le cours se terminant à 21h30, à 21h10, le prof nous dit :

– Bon, allez, cette variation, c’est la dernière fois qu’on la danse. Après les vacances, on passe à autre chose. Alors, lâchez-vous, profitez, dansez.

Ah ben pour lâcher, j’ai, comment dire, lâché…

Tant et si bien qu’au lieu de faire un très joli (et maîtrisé) roulé sur les fesses, ben j’ai roulé sur mon coccyx, on a tous entendu un vilain « craaaac » !!!

Au secours, à l’aide, j’ai maaaaaaaaaal !

À 21h40 (il m’a fallu presque 10 mn pour réussir à me baisser et enfiler mes godasses…), j’étais dans ma voiture, à serrer les dents, en espérant réussir à rentrer chez moi entière…

J’ai réussi.

Mais dès le lendemain matin :

– Allô, bonjour madame ostéo, vous n’auriez pas un petit creux dans votre emploi du temps aujourd’hui ? Je crois que je vais mourir…

– Mais si, venez donc à 11h15.

– Oh, je vous aime !!! 

Je suis partie en avance vu qu’il me faut 10 mn pour monter et m’installer dans ma caisse et 20 pour en sortir…

Me suis très mal garée sur un parking RÉSERVÉ À LA CLIENTÈLE DU MAGASIN, mais tellement bien placé.

Une fois mon rendez-vous avec madame ostéo terminé, je suis retournée sagement à ma voiture.

Il était 12h15. Le magasin ferme à 12h. Le portail fermé. Ma voiture était sur ce parking…

Putain de merde !

 

Y a des jours semaines comme ça. Tu te dis, « je hurle tout de suite ou maintenant » ?

Tu penses que ça va pas s’arrêter, que c’est un vilain tourbillon, que tu es maudite…

Mais non, ça passe. 

Et puis, hier, j’ai croisé une copine :

– Tu devrais aller chez le coiffeur, non ? Ou te faire un SPA, t’as une sale tête !

Ça va passer…

4 réflexions sur “26 / Bridget, sors de mon corps !

  1. Bravo, j’adore votre blog, ça change te tous ces blogs où la vie de famille c’est le monde des bisounours et moi même maman de 4 enfants ( et j’espère un jour d’un petit 5°, …), je me retrouve dans tout ce que vous décrivez, la vie telle qu’elle est sans chichi. Vous avez une belle famille.

  2. Aïe, je compatis ! Figure-toi que hier, j’étais dans ma bagnole, seule et que je hurlais des horreurs, aux bords des larmes… ! On est pas si différente, hein ? Mais comme tu dis, ça passe… Et puis on oublie… Allez, demain sera une belle journée, et demain j’aurai la pêche, na !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s